Example: biology

ACCUEUIL SAU - urgences-serveur.fr

ACCUEUIL SAU. Dominique Pateron SAU Saint-Antoine Universit Paris VI. TEXTES LEGAUX. D cret 2006-576. D cret 2006-577. Ciculaire DHOS/O1/2007/65. D cret 1995-647. EXERCICE DE LA MEDECINE. D'URGENCE. R gulation des appels au SAMU. SMUR. Les Structures des Urgences . Lien entre intra et extra-hospitalier Donn e par l'ARH. D cret mai 2006. URGENCES. Premi res heures de prise en charge Motifs de recours Nouveaux d crets : SU. Pr et intrahospitalier : M decine d'Urgence CONDITIONS D'AUTORISATION. D'EXERCICE DE LA MEDECINE. D'URGENCE. Hospitalisation compl te en m decine Plateau technique de chirurgie, imagerie et biologie en son sein ou par convention Possibilit d'exercice p diatrique exclusif Activit saisonni re possible D cret mai 2006. ETABLISSEMENT SANS. AUTORISATION. Dispense de soins imm diats aux patients se pr sentant aux heures d'ouverture de ses consultations Malades adress s par un m decin apr s accord Par SAMU apr s accord D cret mai 2006.

RECHERCHE • Organisation : – réunions de recherche clinique – projets de recherche institutionnels avec les partenaires naturels de la médecine d’urgence de l'hôpital et du GHU – Intégration dan s une unité de recherche (épidémiologie et thérapeutique)‏

Tags:

  Organisation, De l

Information

Domain:

Source:

Link to this page:

Please notify us if you found a problem with this document:

Other abuse

Transcription of ACCUEUIL SAU - urgences-serveur.fr

1 ACCUEUIL SAU. Dominique Pateron SAU Saint-Antoine Universit Paris VI. TEXTES LEGAUX. D cret 2006-576. D cret 2006-577. Ciculaire DHOS/O1/2007/65. D cret 1995-647. EXERCICE DE LA MEDECINE. D'URGENCE. R gulation des appels au SAMU. SMUR. Les Structures des Urgences . Lien entre intra et extra-hospitalier Donn e par l'ARH. D cret mai 2006. URGENCES. Premi res heures de prise en charge Motifs de recours Nouveaux d crets : SU. Pr et intrahospitalier : M decine d'Urgence CONDITIONS D'AUTORISATION. D'EXERCICE DE LA MEDECINE. D'URGENCE. Hospitalisation compl te en m decine Plateau technique de chirurgie, imagerie et biologie en son sein ou par convention Possibilit d'exercice p diatrique exclusif Activit saisonni re possible D cret mai 2006. ETABLISSEMENT SANS. AUTORISATION. Dispense de soins imm diats aux patients se pr sentant aux heures d'ouverture de ses consultations Malades adress s par un m decin apr s accord Par SAMU apr s accord D cret mai 2006.

2 MISSIONS D'UN SERVICE. D'ACCUEIL DES URGENCES. Assurer l'accueil des malades et des familles en vitant les d lais d'attente Maintenir les fonctions vitales et fonctionnelles du malade Identifier les probl mes m dicaux Mettre en route le traitement Orienter vers le bon endroit au bon moment MISSIONS DES SAU. Accueil en permanence dans la structure d'urgence toute personne en situation d'urgence : zone d'accueil Assure l'observation, les soins et la surveillance : Au sein de la structure d'urgence En UHCD. Dans une structure de l ' tablissement Vers un autre tablissement en assurant le transfert Vers une consultation Vers le m decin de ville D cret mai 2006. ACCUEIL. Tri pr coce Fili re rep r e au sein des urgences avec consultation d di e : circuit court Obtention rapide des examens compl mentaires ventuels (radiologie, biologie).

3 R orientation de certains malades EVALUATION INITIALE IAO. compl mentaire Classification clinique d'arriv e (CCMU, GEMSA. Ant c dents Traitement valua t ion rapide (sch ma du corps humain) . Prise en charge de la douleur TRANFERTS. Structures m dicales, sociales ou m dico- sociales Convention avec modalit s et conditions d'orientation et valuation Prise en charge sanitaire et sociale adapt e Retour sur m decin ayant adress le patient D cret mai 2006. MISSIONS. Evaluation D veloppe la connaissance en M decine d'urgence Participe la veille sanitaire Action de pr vention et d' ducation Participation au plans de secours FICHE DE. DYSFONCTIONNEMENT. Arr t par ministre de la sant . tablie par le SAU. Transmise au directeur D cret mai 2006. AUTORISATION. Six mois pour la demande Deux ans pour la mise en conformit.)

4 Autorisation tacite dans l'attente REGISTRE CHRONOLOGIQUE. Continu Identit des patients Jour, heure, mode d'arriv e Orientation hospitalisation Informatis . SAU ET SPECIALITES. Publicit et annonce de la structure Le SAMU peut orienter directement vers une structure sp cialis e Activit sp cialis e doivent avoir une convention avec un tablissement autoris accueillir les urgences Convention Publicit sur la sp cialit . PEDIATRIE. Structures sp cifiques En collaboration avec le service d e p diatrie (dans ou hors tablissement) . En fonction de l 'activit , locaux sp cifiques organisation favorisant l'accueil des proches MEDECINS DES. STRUCTURES DE MU. DESC. PH de M decine polyvalente d'urgence M decin avec dipl me Universitaire Exp rience professionnelle de 3 ans Personnel Enseignement hospitalier participant l'enseignement de la MU.

5 M decins inscrits au tableau de service D cret mai 2006. RESPONSABLE D'UNE. STRUCTURE DE MU. Exerce effectivement ses fonctions dans la structure DESC ou qualification ordinale Exp rience de 4 ans (public) . Exp rience de 2 ans (priv ) . EFFECTIF MEDICAL. Adapt au nombre de passages Renforcement pendant les p riodes d'affluence Un m decin pr sent en permanence organisation . Tableau de pr sence : Valid coordonateur Transmis direction CPAM. PERSONNEL DES. URGENCES. Secr tariat Cadre Une IDE pr sent en permanence Adaptation au nombre Si l'activit le justifie : IOA. En fonction : pu ricultrices, AS, AH. Charg des admissions Travailleur social ZONE DE SOINS. Fili res Equipement SAUV. Architecture LOCAUX. Salle d'attente, confidentialit . Espace d'examen et de soins SAUV. UHCD au moins deux lits Pi ces adapt es soins psy, enfants LOCAUX.

6 Acc s des personnes vuln rables GAV. Planc blanc, afflux massif de malades NRBC. LOCAUX. Ambiance, signalisation Zone d'attente Suffisamment de place et pas trop loign . S curit . UHCD. Assure pr s de 50% de l 'hospitalisation des malades admis par les urgences Patients sont plus g s et plus lourds DMS<24h L'am lioration du fonctionnement de l 'UHCD d pend de l ' organisation de l 'aval EQUIPEMENT. Acces sans d lai l'imagerie Analyse biologique avec transmission des r sultats LE PERSONNEL. D finition des secteurs d'activit et des responsabilit s des acteurs Polyvalence de l ' quipe m dicale et param dicale R unions de service et l'ext rieur Formation des personnels Formalisation et standardisation des pratiques cliniques PARTENAIRES. Radiologie (transfert d'images) . Standard Scanner IRM.

7 Biologie (biologie d localis e) . Biochimie H matologie Bact rio towxicologie TELEMEDECINE. Gestion de plusieurs environnements sp cifiques T l copie Transferts d'image R sultats de laboratoire INFORMATISATION. Fournir des donn es permettant d'adapter les ressources mat rielles et humaines du service la r alit des flux Faciliter le codage d'activit . Homog n iser les pratiques, documentation Participer au syst me de veille sanitaire r gional ALARMES. Donn es : d passement pendant un temps donn des seuils minimum ou maximum d'une donn e v nement : survenue d'un v nement Surveillance : appareils th rapeutiques ou de surveillance INDICATEURS D'ACTIVITE. Nb de passages Non-admis vs admis Transferts Faute de place Discipline inexistante quipe indisponible D sir du malade Classifications (CCMU-GEMSA).

8 INDICATEURS QUALITE. v nements sentinelles : D c s Passage r animation Sortie contre avis m dical Sortie avant les soins Chutes Retour non programm dans les 24h iatrog nie GERIATRIE. Admission directe prioris e en structure de g riatrie aigue En service de sp cialit . Aux urgences si l' tat de sant l'exige Recours un g riatre URGENCES PEDIATRIQUES. M decins p diatres Responsabilit peut tre un p diatre Formatio n pour les m decins (6 mois en p diatrie) . Formation param dicale PSYCHIATRIE. Accueil assur par la structure d'urgence Lien avec un service de psychiatrie sur site ou hors site par convention Probl matique des HDT. URGENCES. PSYCHIATRIQUES. Pr sence d'un psychiatre en fonction du d bit Intervention possible sur appel IDE form . IDE psy organisation protocolis e y compris pour transfert ENSEIGNEMENT ET.

9 RECHERCHE. Place de plus en plus importance dans notre syst me de sant . Confrontation des donn es de l 'enseignement th orique avec la r alit . pratique dans le domaine de l 'urgence P dagogie adapt e Cr ation du DESC de m decine d'urgence R unions de recherche clinique Projets de recherche institutionnels avec les partenaires naturels de la m decine d'urgence RECHERCHE. organisation : r unions de recherche clinique projets de recherche institutionnels avec les partenaires naturels de la m decine d'urgence de l 'h pital et du GHU. Int gration dan s une unit de recherche ( pid miologie et th rapeutique) . Axes de recherche Th mes d' pid miologie et de sant publique D finition de traceurs de qualit et d' valuation des strat gies th rapeutiques et diagnostiques. Prise en charge des premi res heures des pathologies aigu s li es aux p les d'excellence de l 'h pital Saint.


Related search queries