Example: quiz answers

Allez-vous-en sur les places et sur les parvis

belvedere D cembre 2013 N 27. Allez-vous-en sur les places et sur les parvis DITORIAL. Pages 2 et 3 : VIE DU SECTEUR Allez vous-en sur les places de travail, dans leurs familles. clair s de Et sur les parvis leurs exp riences, nous pourrons trouver Allez vous-en sur les places o nous engager et quel t moignage por- Pages 4 15 : Y chercher mes amis. ter. DOSSIER Tous mes enfants de lumi re Nous aimons notre glise, disait Mgr Guy Qui vivent dans la nuit, Deroubaix (1927 1996), ancien v que de Tous les enfants de mon p re Saint-Denis-en-France, et nous r vons Page 16 : S par s de lui. qu'elle soit une glise dont le peuple dira P le-m le Allez vous-en sur les non pas Voyez comme ils places sont organis s , mais Dates retenir.

Vie du secteur BELVEDERE Décembre 2013 N°27 Page 3 Chaque année, les différentes instances, services et mouve-ments de notre secteur voient partir des personnes, prêtres

Tags:

  Belvedere

Information

Domain:

Source:

Link to this page:

Please notify us if you found a problem with this document:

Other abuse

Transcription of Allez-vous-en sur les places et sur les parvis

1 belvedere D cembre 2013 N 27. Allez-vous-en sur les places et sur les parvis DITORIAL. Pages 2 et 3 : VIE DU SECTEUR Allez vous-en sur les places de travail, dans leurs familles. clair s de Et sur les parvis leurs exp riences, nous pourrons trouver Allez vous-en sur les places o nous engager et quel t moignage por- Pages 4 15 : Y chercher mes amis. ter. DOSSIER Tous mes enfants de lumi re Nous aimons notre glise, disait Mgr Guy Qui vivent dans la nuit, Deroubaix (1927 1996), ancien v que de Tous les enfants de mon p re Saint-Denis-en-France, et nous r vons Page 16 : S par s de lui. qu'elle soit une glise dont le peuple dira P le-m le Allez vous-en sur les non pas Voyez comme ils places sont organis s , mais Dates retenir.

2 Et soyez mes t moins Voyez comme ils Chaque jour. s'aiment .. Directeur de la publication : Alain Dutertre Presbyt re Assise, le 4 octobre der- 1, rue Merci re Ce chant a berc la jeu- nesse de plusieurs nier, beaucoup se pres- 94470 - d'entre nous Nous ne saient pour apercevoir le BOISSY-SAINT-LEGER. 01 45 69 16 33 l'entendions plus dans nouveau pape. Ce qui res- mail : nos glises et voil que, soudain, les pa- sortait dans de nombreux roles du pape Fran ois le rendent nou- articles est cette joie lisible sur le visage Comit de r daction : fatigu du pape Fran ois au terme d'une Yves Aubert veau d'une grande actualit.

3 Il nous est demand de sortir de nos murs, de por- journ e au pas de charge, encha nant salu- Jeanne-Marie Boesch ter t moignage. tations, coute, discours, improvisations et Fran oise Deleigne Sylvie Fabre pri res. Comme en a t touch e une Fran- Pour r aliser ce changement de cap, nous aise tr s loign e de l' glise : Il a l'air Odile Gandon Catherine Loriferne pouvons nous appuyer sur le t moignage heureux . de certains d'entre nous qui, depuis long- temps, ont fait ce chemin en s'engageant dans des associations, des syndicats, des la suite de Fran ois, ne devons-nous pas partis politiques ou en d veloppant des nous aussi cultiver la joie de croire et le liens dans leurs quartiers, sur leurs lieux montrer ?

4 On n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais bien sur le lampadaire pour qu'elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. Ainsi, votre lumi re doit briller devant les hommes. (Matthieu 5, 15). Vie du secteur Impressions de Terre Sainte (Suite). Il y a quatre ans, plusieurs paroissiens de notre Quant nous, secteur taient all s en p lerinage J rusalem. p lerins, nous Pierre nous avait fait partager cette aventure dans le tardons . n 16 de mars 2010. Aujourd'hui, au retour de leur int rioriser le deuxi me voyage, il nous propose de prolonger ce drame des partage. Bon voyage avec lui !

5 Divisions entre chr - tiens ou les malentendus d'un chemin de croix perturb qui aurait d nous aider ressentir ce que fut le dramatique parcours de notre Sauveur, il y a 2000. ans. Pourtant le ciel a entendu ce que nous avions sur le c ur, il a mis sur notre chemin le P re Jean Daniel venu nous accueillir Saint-Pierre-en-Galicante, sur les lieux du reniement de Pierre. Il nous a fait ressentir l'immense mis ricorde du Sauveur la toute fin de son preuve terrestre, le regard pos sur Pierre prenant conscience de sa trahison, un regard qui pardonne tout, J rusalem ! Deuxi me jour du p lerinage 2013 avec le m me les carts qui n'ont pas encore t commis.

6 Belv d re. Ce qui s'est imprim en moi il y a quatre M dit s au fond du cachot-fosse de Ca phe o le Christ ans me revient avec force : mes sensations d'alors a t jet , ces propos forcent la conversion de toute une sont ressenties un niveau exacerb . La fraternit du vie. Voil le cadeau inestimable qui nous a t donn au groupe est, une fois encore, un cadeau vident qui cours de ce p lerinage. nous est accord . Les t moignages, l'hospitalit et Soyons objectifs, en quatre ans des choses ont chang : l'ouverture de nos h tes sont pleins de chaleur mais, les contr les et les restrictions de circulation sont h las, les divisions entre communaut s chr tiennes, devenus plus discrets, les rues de Bethl em deviennent accaparant chacune leurs lieux saints, marquent plus carrossables, l'acc s l'Esplanade des Mosqu es a douloureusement le parcours des p lerins refoul s t possible sous condition d'omettre tout signe manu militari de la grotte de la Nativit , tout comme d'appartenance religieuse non musulmane, le site de est blessant cet affreux mur qui s'est encore tir , Qsar El Yahud.

7 Au bord du Jourdain, B thanie, o . allant jusqu' cr er une longue cicatrice de b ton en Jean baptisait , n'est plus terrain militaire interdit. Les plein c ur de Bethl em. J rusalem ! Coquelicot sur un rocher chante Salvator Adamo. J rusalem ! Toi qui tues les proph tes. J rusalem, ville de toutes les contradic- tions, de tous les espoirs et de toutes les convoitises ! Tes lieux saints et tes lieux de m moire sont disput s. Dans tes rues on sent bien que la paix n'est pas dans les c urs, que des ranc urs contenues supportent mal le r gne apparent du vainqueur du moment qui s'empare de toi par petites touches : une fouille arch ologique ici, une restauration l , un mur de protection ailleurs, des interventions qui excluent et alimentent les ressentiments.

8 Page 22. Page belvedere D cembre 2013 N 27. Vie du secteur Du nouveau chez nous ! t moins que nous avons rencontr s, Bethl em (les m mes qu'il y a 4 ans), J rusalem, Chaque ann e, les diff rentes instances, services et mouve- Nazareth nous ont mus profond ment et ont ments de notre secteur voient partir des personnes, pr tres suscit de nouvelles attitudes de notre part au ou la cs pour d'autres cieux ou d'autres responsabilit s. Des retour. nouveaux sont appel s et viennent rejoindre nos quipes. Alors, r jouissons-nous, parcourons avec bonheur Nous pr parons pour le prochain num ro une pr sentation la Galil e des Nations si riche de traces vang li- exhaustive de toutes ces personnes.

9 Mais d s aujourd'hui, ques : quasi tropical, le climat y est d licieux, les nous voudrions vous pr senter le P re Faustin NZABAKU- fruits et les fleurs abondent, beaucoup de sites RANA. Originaire de Butare, dans le sud du Rwanda, le P re anciens ont t am nag s pour rendre accessible Faustin a t ordonn pr tre en 2003 27 ans. Apr s diver- leur int r t historique. Nous recevons ainsi une ses responsabilit s dans le petit et le grand s minaire de le on d'histoire en parcourant les portes de la son dioc se, il a t pendant deux ans dans une paroisse. Palestine, Meggido, Tell Hazor, Corazin, des lieux Dans notre Secteur, Faustin est le pr tre responsable de la o les pierres parlent de ces hommes venus du Pastorale des Jeunes.

10 Il est d'autre part engag plus particu- Croissant fertile pour entrer en Canaan ou en li rement dans la vie paroissiale de Boissy et Limeil. Il r side Isra l, en commer ants caravaniers, en bergers au presbyt re de Limeil-Br vannes. transhumants ou en conqu rants avides d'en En pastorale des Jeunes, il a comme adjointe Muriel Antou- accaparer les richesses. Du haut du Golan ry qui assure le secr tariat de l'aum nerie des lyc es, apr s transform en jardin, le regard plonge sur le Lac Nina Brador qui, en cette rentr e, a pris une charge d'ensei- et les montagnes de Galil e, d couvrant d'un seul gnante temps plein.


Related search queries