Example: barber

Eclairage artificiel au poste de travail

Juillet 2019. FICHE PRATIQUE DE S CURIT ED 85. Penser l' clairage artificiel en fonction de caract ristiques des situations de travail est essentiel pour garantir un clairement suffisant et pour viter l'inconfort, la fatigue visuelle et des accidents. Cette fiche a pour objectif de pr senter les principes de base et d'aider au choix de dispositifs d' clairage, de luminaires et de lampes pour permettre un clairement satisfaisant au poste de travail . clairage artificiel au poste de travail Pour bien concevoir l' clairage, il faut consid - On peut distinguer deux cat gories suivant la Dans les h tels restaurants, les valeurs con . rer de nombreux facteurs : apport de lumi re nature des t ches effectuer : seill es sont de 300 lux pour la r ception et la du jour, choix des luminaires et des lampes, t ches ne n cessitant pas de perception de caisse, de 500 lux pour les cuisines. mais aussi couleurs et facteurs de r flexion d tails ( clairement de l'ordre de 300 lux) ; En g n ral, les activit s de finition, de contr le des parois du local et des plans de travail , qualit , d'inspection n cessitent des niveaux t ches n cessitant la perception de d tails g om trie du local, implantation des postes lev s (750-1 000 lux).

ED 5 Ffiffflffi ≥≤fiffi ffi ff≥fi˘ 3 Intégrer la maintenance possible, d’éviter ce cas de figure en étudiant des appareils dans les décisions d’achat La maintenance comprend le remplacement

Information

Domain:

Source:

Link to this page:

Please notify us if you found a problem with this document:

Other abuse

Transcription of Eclairage artificiel au poste de travail

1 Juillet 2019. FICHE PRATIQUE DE S CURIT ED 85. Penser l' clairage artificiel en fonction de caract ristiques des situations de travail est essentiel pour garantir un clairement suffisant et pour viter l'inconfort, la fatigue visuelle et des accidents. Cette fiche a pour objectif de pr senter les principes de base et d'aider au choix de dispositifs d' clairage, de luminaires et de lampes pour permettre un clairement satisfaisant au poste de travail . clairage artificiel au poste de travail Pour bien concevoir l' clairage, il faut consid - On peut distinguer deux cat gories suivant la Dans les h tels restaurants, les valeurs con . rer de nombreux facteurs : apport de lumi re nature des t ches effectuer : seill es sont de 300 lux pour la r ception et la du jour, choix des luminaires et des lampes, t ches ne n cessitant pas de perception de caisse, de 500 lux pour les cuisines. mais aussi couleurs et facteurs de r flexion d tails ( clairement de l'ordre de 300 lux) ; En g n ral, les activit s de finition, de contr le des parois du local et des plans de travail , qualit , d'inspection n cessitent des niveaux t ches n cessitant la perception de d tails g om trie du local, implantation des postes lev s (750-1 000 lux).

2 (de 500 1 000 lux). C'est pourquoi, lors de la conception de locaux de travail , il est utile de penser globalement La mesure des clairements s'effectue avec Ce classement en deux cat gories a gale- l' clairage sous forme d'un cahier des charges un luxm tre. ment un int r t pratique. En effet, dans le int grant galement les conomies d' nergie premier cas, l' clairement peut tre assur . et les aspects esth tiques. uniquement par l' clairage g n ral ; dans le viter l' blouissement second, un clairage local renfor ant l' clai- L' blouissement peut tre direct (source lu- Principes respecter rage g n ral est souvent la solution la plus mineuse dans le champ visuel) ou indirect adapt e et la plus conomique. (r flexion sur des objets, des surfaces et sur Dans une m me activit professionnelle le plan de travail ). C'est un facteur fr quent et Assurer un clairement suffisant les besoins en clairement peuvent tre important d'inconfort.

3 L' clairement doit tre suffisant, depuis l'ins- diff rents suivant les postes de travail . Le tallation du syst me d' clairage et jusqu' son tableau I illustre ce principe. Ainsi pour les L' clairage naturel en est souvent la cause remplacement : on parle de niveaux d' claire- boulangeries p tisseries, les niveaux conseil- principale, compte tenu des niveaux d' clai- ment maintenir . l s sont respectivement de 300 lux pour la rement tr s lev s de la lumi re du jour. Suivant la nature des activit s, l' clairement pr paration et la cuisson, de 500 lux pour la Cependant l' clairage artificiel est aussi . conseill peut varier de mani re importante. finition, le gla age et la d coration. prendre en consid ration : Temp rature de couleur en kelvin Activit s clairement* Zone recommand e 7 000. T ches (lux). Blanchisseries 6 000. Ambiance Nettoyage sec cr pusculaire 5 000 Zone Triage et marquage, de nettoyage sec, 300 confort visuel 4 000.

4 Repassage Contr le et r paration 750 3 000. Salons de coiffure Ambiance irr elle clairement en lux Coiffure 500 2 000. Construction et 50 100 200 300 400 500 1000 1500 2000. r paration de v hicules Figure 2. Relation entre la temp rature de couleur et l' clairage (Diagramme de Kruithof). Carrosserie et montage 500. Peinture 750-1 000. travail du bois viter des contrastes trop difficult d'optimiser ces diff rents facteurs, il Travaux sur machines 500 importants dans le champ visuel est souhaitable que l'op rateur puisse adap- Contr le qualit 1 000 ter la disposition et l'intensit des sources Un bon contraste est n cessaire entre ce lumineuses, en particulier lorsque certaines Bureaux qui est percevoir et le fond. Cependant, t ches n cessitent un clairement lev : Ecriture lecture entre diff rentes zones du champ visuel, des 500 luminaires r glables en hauteur et/ou en travail sur cran contrastes trop lev s diminuent l'efficacit direction (ex.)

5 : lampes orientables) ;. Magasins de la vision ainsi que le confort visuel. intensit r glable par allumage ou extinc- Caissi res 500 L' clairement de la zone environnante imm - tion des sources lumineuses locales ou par (*) clairement moyen au moment o il convient diate doit tre en rapport avec l' clairement dispositif gradateur. d'effectuer la maintenance ; valeur en-dessous de de la zone de travail et il convient de r aliser laquelle il convient que l' clairement moyen sur la surface consid r e ne descende pas. une distribution bien quilibr e des lumi- Lorsque les installations ne permettent pas nances dans le champ visuel. La zone environ- ces r glages, il est conseill de majorer l' clai- Tableau 1. Exemples d' clairements conseill s nante imm diate est une bande de largeur rement. suivant les activit s et les t ches effectuer d'au moins 0,5 m autour de la zone de travail (d'apr s la norme NF EN 12464-1).

6 Dans le champ visuel. Assurer un rendu des couleurs L' clairement moyen des zones environnantes imm diates peut tre plus faible que l' claire- compatible avec les t ches ment de la zone de travail , mais ne doit pas accomplir aucune source lumineuse non prot g e ne tre inf rieur aux valeurs donn es dans le Du point de vue des couleurs, il faut distin- doit appara tre dans le champ visuel de l'op - tableau 2 . guer deux caract ristiques. rateur, dans un angle de 30 au-dessus de la Il convient aussi d' viter les zones d'ombre et ligne horizontale partant de l' il (voir figure L'apparence de la couleur se rapporte . les effets de masque en pla ant les luminaires 1). Les luminaires seront quip s de dispositifs l'impression de chaleur ou de froideur de la au-dessus des zones de travail et en pr f - (grilles de d filement, diffuseurs ) pour viter lumi re mise par la lampe. La temp rature rant l'installation d'un plus grand nombre de cet inconv nient ; de couleur rend compte de cette apparence luminaires de moindre intensit un faible les tubes fluorescents seront plac s de (K = kelvin).

7 On peut distinguer trois groupes : nombre plus puissants. pr f rence perpendiculairement la ligne de Temp rature vision ; Ambiance les parois brillantes sont viter : pr f rer Tenir compte des caract ristiques de couleur des surfaces mates ou satin es pour les plans des op rateurs Chaude Inf rieure 3 300 K. de travail , les machines et les surfaces envi- Les besoins en clairage sont diff rents sui- Interm diaire 3 300 5 300 K. ronnantes ; si les parois existent, on vitera la vant les caract ristiques de l'individu (n - r flexion de la lumi re des luminaires LED cessit d'un clairage croissant avec l' ge) Froide Sup rieure 5 300 K. vers le regard des op rateurs. et du travail accomplir. Compte tenu de la Les temp ratures de couleur conseill es d pendent des niveaux d' clairement (voir a blouissement direct clairement clairement figure 2). b blouissement indirect sur la zone sur les zones Le rendu des couleurs se rapporte la ma- de travail environnantes ni re dont la lumi re de la lampe restitue les Et che (lux) imm diates (lux) couleurs.

8 L'indice de rendu des couleurs (IRC). 1 750 500 rend compte de ce ph nom ne. Sa valeur 1 500 300 maximum est de 100. Dans la plupart des 300 200 activit s un indice sup rieur ou gal 80 est 2 200 conseill . 2 150. Dans les activit s o la couleur joue un r le 150 Et che important, les lampes seront choisies avec 100 Et che un indice de rendu lev (IRC 90) et une temp rature de couleur interm diaire (de 50 Et che l'ordre de 4 000 K). C'est le cas des travaux Tableau 2. Relation entre les clairements de peinture, d'inspection et de contr le des Figure 1. Les diff rentes sources d' blouissement sur les zones environnantes imm diates tissus et objets color s, d'imprimerie, de coif- au poste de travail . et l' clairement sur la zone de travail . fure, de salles d'examen en h pital . 2 Fiche pratique de s curit ED 85. Int grer la maintenance adapt s la configuration du local, la hauteur possible, d' viter ce cas de figure en tudiant des appareils dans les d cisions sous plafond, le type d'activit Des logiciels d'autres solutions : pr visionnels existent pour optimiser ces dif- diminuer les exigences des t ches en clai- d'achat f rents facteurs.

9 Rement, par exemple en vitant la lecture de La maintenance comprend le remplacement Ce cas de figure n'est pas d taill ici, le champ d tails. Ainsi les dimensions des lettres et des lampes, la lutte contre l'empoussi re- d'application de cette fiche pratique tant le chiffres peuvent tre augment es dans un ment, le nettoyage des r flecteurs et grilles. poste de travail . local de magasinage pour que l' clairement Pour le remplacement, il faut viter une trop n cessaire soit < 300 lux ;. grande fr quence (choisir des lampes longue Pour un clairement regrouper dans des zones limit es les t ches exigences visuelles fortes et traiter dur e de vie) et faciliter l'acc s aux lampes. de 400-500 lux ou davantage La limitation du nombre de r f rences (de ces zones dans le cadre de postes fixes (voir luminaires et de lampes) permet de faciliter Pour les postes de travail n cessitant des cas 2 ci-apr s).

10 Non seulement la gestion des articles mais clairements plus lev s (400-500 lux ou da- aussi le remplacement imm diat des lampes vantage), la figure 3 peut aider choisir le type Cas 2. Il concerne des postes fixes (ou des d' clairage le mieux adapt . travaux avec d placements mais dont une usag es. Pour l'empoussi rement, assurer une bonne ventilation des postes de travail partie est effectu e poste fixe), o la zone et choisir des luminaires prot g s et faciles . Cas 1 . Il concerne des t ches n cessitant de de travail habituelle est limit e quelques nombreux d placements, sans poste fixe, par m tres, dans des locaux de hauteur sous d monter. exemple : pr paration de commandes, ma- plafond sup rieure trois m tres. La zone Des conomies importantes peuvent tre gasinage n cessitant la lecture de d de travail s' tendant sur plusieurs m tres, un galement r alis es lors de la conception des L' clairage g n ral doit tre con u pour per- clairage local int gr au poste ou pos sur un installations d' clairage au niveau de la dis- mettre une bonne ex cution des t ches en plan de travail ne permettrait pas de balayer tribution lectrique (par exemple par zones).