Example: tourism industry

ENQUÊTE SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE …

A M N Y O S 5, VILLA DE LOURCINE 75014 PARIS TEL (33) 1 43 13 26 66 FAX (33) 1 43 13 26 65 10, RUE BASSE-COMBALOT 69007 LYON TEL (33) 4 72 72 01 30 FAX (33) 4 72 72 09 55 : Site web : 1 ENQU TE SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE DANS LES ENTREPRISES Synth se des principaux r sultats Conseil R gional Centre Septembre 2003 A M N Y O S 5, VILLA DE LOURCINE 75014 PARIS TEL (33) 1 43 13 26 66 FAX (33) 1 43 13 26 65 10, RUE BASSE-COMBALOT 69007 LYON TEL (33) 4 72 72 01 30 FAX (33) 4 72 72 09 55 : Site web.

a m n y o s 5, villa de lourcine 75014 paris tel (33) 1 43 13 26 66 fax (33) 1 43 13 26 65 10, rue basse-combalot 69007 lyon tel (33) 4 72 72 01 30 fax (33) 4 72 72 09 55

Tags:

  Formation, Formation professionnelle, Professionnelle

Information

Domain:

Source:

Link to this page:

Please notify us if you found a problem with this document:

Other abuse

Transcription of ENQUÊTE SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE …

1 A M N Y O S 5, VILLA DE LOURCINE 75014 PARIS TEL (33) 1 43 13 26 66 FAX (33) 1 43 13 26 65 10, RUE BASSE-COMBALOT 69007 LYON TEL (33) 4 72 72 01 30 FAX (33) 4 72 72 09 55 : Site web : 1 ENQU TE SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE DANS LES ENTREPRISES Synth se des principaux r sultats Conseil R gional Centre Septembre 2003 A M N Y O S 5, VILLA DE LOURCINE 75014 PARIS TEL (33) 1 43 13 26 66 FAX (33) 1 43 13 26 65 10, RUE BASSE-COMBALOT 69007 LYON TEL (33) 4 72 72 01 30 FAX (33) 4 72 72 09 55 : Site web.

2 2 Afin de poursuivre l' laboration de son Plan R gional de D veloppement des Formations Professionnelles (PRDFP), le Conseil R gional Centre a souhait analyser les attentes et les besoins, en mati re de FORMATION PROFESSIONNELLE : deux enqu tes d'opinion, compl mentaires, ont t commandit es, l'une aupr s des publics, l'autre aupr s des entreprises. L'enqu te aupr s des dirigeants d'entreprise1 a comport trois objectifs principaux : 1.

3 Analyser les pratiques des entreprises en mati re de FORMATION PROFESSIONNELLE Continue. 2. Analyser les repr sentations qu'ont les entreprises du r le de la FORMATION PROFESSIONNELLE et valuer leur niveau de r ceptivit par rapport aux enjeux actuels. 3. Mesurer les attentes des entreprises par rapport au r le du Conseil R gional. L'enqu te a permis d'interroger en direct, par t l phone, un panel de 800 dirigeants d'entreprises. L' chantillon a t constitu de fa on obtenir la meilleure repr sentativit des entreprises de la r gion selon les tailles des entreprises, les secteurs professionnels et les implantations g ographiques.

4 Le domaine de la FORMATION PROFESSIONNELLE continue est souvent per u par les entreprises comme complexe, voire contraignant. Le questionnaire en a tenu compte : vulgarisation du vocabulaire, d finition de certains termes ou questionnaire a amen certains dirigeants d'entreprise (surtout dans les petites et moyennes entreprises) s'interroger pour la premi re fois sur certains aspects de la FORMATION : son lien avec la productivit , avec la p rennisation des jeunes entreprises, son r le dans le d veloppement des territoires, son rapport avec la promotion sociale et PROFESSIONNELLE des salari De ce point de vue le questionnaire a galement jou un r le "p dagogique" et de sensibilisation aux enjeux de la FORMATION continue.

5 Cette br ve note de synth se a pour objectif de mettre l'accent sur quelques uns des r sultats de l'enqu te en distinguant l'analyse des pratiques de FORMATION des entreprises et l'analyse des opinions et attentes des dirigeants d'entreprises. 1 Principalement aupr s des chefs d'entreprise. Dans les plus grandes entreprises, quand ceux-ci n'ont pu tre contact , ce sont les DRH ou responsables de FORMATION qui ont t interrog . A M N Y O S 5, VILLA DE LOURCINE 75014 PARIS TEL (33) 1 43 13 26 66 FAX (33) 1 43 13 26 65 10, RUE BASSE-COMBALOT 69007 LYON TEL (33) 4 72 72 01 30 FAX (33) 4 72 72 09 55 : Site web : 3 LES PRATIQUES DE FORMATION DES ENTREPRISES !

6 Le taux de recours la FORMATION PROFESSIONNELLE augmente proportionnellement la taille de l'entreprise. Les entreprises de 1 5 salari s ont un taux de recours la FORMATION tr s faible. Ce taux augmente progressivement en fonction de la taille de l'entreprise. Ainsi, il existe une forte in galit d'acc s des salari s la FORMATION . Le syst me p nalise les salari s des PME. Quant aux salari s des TPE, ils sont quasiment exclus des dispositifs existants.

7 Volution du taux de recours la FORMATION des entreprises selon leur effectif salari . 20%30%40%50%60%70%80%90%100%110%0 salari 3 5 salari s10 19 salari s50 99 salari s200 249 salari sPlus de 5 000 salari sEffectifs salari sTaux de FORMATION ! Plus l'entreprise est jeune et moins elle a recours la FORMATION . La FORMATION n'est pas int gr e comme un l ment de p rennisation de l'entreprise alors que les taux de disparition des entreprises sont particuli rement lev s dans la tranche d'anciennet de 2 5 ans.

8 Volution du taux de recours la FORMATION des entreprises selon leur anciennet . (courbe de tendance) 30%40%50%60%70%80%90%1471013161922252831 3437404548 Anciennet (en ann es)Taux de FORMATION A M N Y O S 5, VILLA DE LOURCINE 75014 PARIS TEL (33) 1 43 13 26 66 FAX (33) 1 43 13 26 65 10, RUE BASSE-COMBALOT 69007 LYON TEL (33) 4 72 72 01 30 FAX (33) 4 72 72 09 55 : Site web : 4! Quelque soit la taille de l'entreprise, la FORMATION est massivement appr hend e comme un outil d'adaptation du salari aux m thodes et au poste de travail (86,90% des dirigeants d'entreprise interrog s).

9 ! Les formations sont principalement destin es aux personnels ayant les meilleurs niveaux de qualification. Les dirigeants, ing nieurs, cadres et assimil s, consomment 69,38% des cr dits de FORMATION continue. Les chances d'acc s la FORMATION sont consid rablement plus lev es pour les cat gories de salari s d j tr s qualifi s. Les chances d'acc s la FORMATION des ouvriers non qualifi s sont cinq fois moins lev es que celles des cadres. ! L'organisme collecteur des fonds de FORMATION (OPCA) est le principal d clencheur des actions de FORMATION .

10 Sont ensuite cit s divers autres acteurs : la branche PROFESSIONNELLE , les chambres consulaires, les organismes de FORMATION . Les instances repr sentatives du personnel sont tr s peu cit es par les dirigeants d'entreprises (seulement 6 % des r ponses). ! L'organisme par qui les dirigeants d'entreprise s'estiment le mieux repr sent s est la branche PROFESSIONNELLE (53,16% des r ponses). En revanche, les lus des collectivit s locales sont tr s peu cit s.


Related search queries