Example: quiz answers

IMAGERIE DU PELVIS DE LA FEMME ADULTE - …

IMAGERIE DU PELVIS IMAGERIE DU PELVIS DE LA FEMME ADULTEDE LA FEMME ADULTEC oralie VERMERSCHG roupement d IMAGERIE M dicale Pr. Laurent BRUNEREAUH pital Bretonneau2007Ce travail vous permettra dans un premier temps de r viser quelques notions de radio anatomies rement d j abord es durant votre externat. Mais je suis persuad e que ces quelques rappels pourront vous tre il vous permettra, sous forme de cas cliniquesconcrets (que vous serez tr s probablement amen s rencontrer dans votre pratique quotidienne) de reconna tre un certain nombre d images pathologiques, de raisonner sur les indications des principaux examens d IMAGERIE en gyn cologie et obst travail essaye au mieux de rCe travail essaye au mieux de r pondre aux pondre aux objectifs du objectifs du (Coll(Coll ge des enseignants en radiologie de France) en ge des enseignants en radiologie de France) en ce qui concerne lce qui concerne l IMAGERIE de la FEMME : IMAGERIE de la FEMME .

Ce travail essaye au mieux de répondre aux objectifs du C.E.R.F (Collège des enseignants en radiologie de France) en ce qui concerne l’imagerie de la femme :

Tags:

  Imagerie

Information

Domain:

Source:

Link to this page:

Please notify us if you found a problem with this document:

Other abuse

Transcription of IMAGERIE DU PELVIS DE LA FEMME ADULTE - …

1 IMAGERIE DU PELVIS IMAGERIE DU PELVIS DE LA FEMME ADULTEDE LA FEMME ADULTEC oralie VERMERSCHG roupement d IMAGERIE M dicale Pr. Laurent BRUNEREAUH pital Bretonneau2007Ce travail vous permettra dans un premier temps de r viser quelques notions de radio anatomies rement d j abord es durant votre externat. Mais je suis persuad e que ces quelques rappels pourront vous tre il vous permettra, sous forme de cas cliniquesconcrets (que vous serez tr s probablement amen s rencontrer dans votre pratique quotidienne) de reconna tre un certain nombre d images pathologiques, de raisonner sur les indications des principaux examens d IMAGERIE en gyn cologie et obst travail essaye au mieux de rCe travail essaye au mieux de r pondre aux pondre aux objectifs du objectifs du (Coll(Coll ge des enseignants en radiologie de France) en ge des enseignants en radiologie de France) en ce qui concerne lce qui concerne l IMAGERIE de la FEMME : IMAGERIE de la FEMME .

2 IMAGERIE gyn alisation d un examen alisation d une hyst alisation d un alisation d une alisation d une art riographie du PELVIS f de l ut des des avec la patiente et conduites tenir IMAGERIE obst alisation d un examen scanner chez la FEMME alisation d une et conduite avec la patiente FEMME : chographie Hyst rographie Scanner IRM Radiologie interventionnelle Cas cliniques FEMME enceinte : 1ertrimestre 2 metrimestre 3 metrimestre Radiopelvim trie, pelviscanner IRM Scanner du contenu ut rin Rayonnements et grossesse Produits de contraste et grossesse Radiologie interventionnelle Cas cliniques IMAGERIE r cente et venir chographie pelviennechographie pelvienne C est actuellement l une des principales techniques d IMAGERIE de l appareil g nital f minin.

3 Conditions de r alisation: Recueil des donn es cliniques, en particulier du statut hormonal ( ge, date des derni res r ). L examen commence par une exploration par voie sus-pubienne(sonde barrette courbe 3,5 MHz). La vessie doit tre pleine pour refouler les anses intestinales et constituer une excellente fen tre acoustique (faire boire L d eau H avant l examen).Elle permet l tude panoramique, guide la voie endovaginale. Permet galement dans certaines situations (ascite, ..) d explorer l abdomen. L chographie endovaginale(sonde de haute fr quence 5 7,5 MHz angle large) am liore la fiabilit de l exploration des organes g nitaux f minins. Elle se fait apr s miction. C est un examen non douloureux.

4 Sa seule contre-indication est la virginit . L chographie doppler permet de rep rer et d tudier la vascularisation ut rine et ovarienne. Co t: 57 . + doppler = 76 . Radio anatomie normale: Des coupes transversales et longitudinales permettent de visualiser : L ut rus: Position : -flexion : angle axe du corps - axe du col. -version : angle axe du corps axe du ro-d gaucheCorps ut rinLigne devacuit Ovaire droitTRANSVERSALV essieCorps ut rinLigne devacuit Col ut rinLONGITUDINALFLEXIONVERSIONLe + fr quent : Ant vers (70%), ant fl chi Forme de poire renvers e. Aspect : -myom tre : peu chog ne, homog ne. Lacunes veineuses p riph riques fr virtuelle-endom tre : aspect variable au cours du cycle.

5 Se mesure au niveau du fond ut rin en additionnant l paisseur des 2 endom tres accol s. Hypotrophie si < 6 mm en p ri ovulatoire. Atrophie si < 3 mm sous riode menstruelleP riode prolif rative paisseur = 10 mmP riode s cr toireA peine visible, d doublement possible de la ligne hypo chog ne autour de la ligne cavitaire, en 3 feuillets ou en grain de caf .Bande hyper chog ne doubl e d un halo hypo chog ne. Mensurations qui varient avec l ge de la patiente. Contours : r ,5M nopause54<1 Largeur(cm)49 Multipare2,57 Nullipare<12,5P riode pr pubertaire paisseur(cm)Hauteur(cm) Les ovaires: Position variable, au contact des vaisseaux iliaques le plus souvent. Se localisent toujours dans un ensemble de points qui d finissent le lieu g om trique des ovaires.

6 Ne sont pas vus dans 5% des cas avant la m nopause. Hypo chog nes par rapport l ut rus. Forme ovo de. Contours r guliers. Taille : varie galement selon l ge de la patiente. Ils ne sont pas vus de mani re syst matique en particulier chez la patiente m nopaus e. Ils doivent mesurer moins de 35 mm de long ; leur surface doit tre < 7 cm .VessieOv droitUt rus chostructure : Varie durant le cycle :J1J14J28 Varie avec l ge de la patiente. Ils deviennent hypo chog nes, homog nes apr s la m folliculairePhase lut aleAspect pluri folliculaire : jusqu 7 follicules de diam tre < 5 dominant atteint 20 24 de corps jaune, hypo chog ne de 2-3 cm, couronne hyper vascularis e p riph rique. Le col: Mieux analys par voie endovaginale.

7 Chostructure identique au myom tre. Peut contenir de la glaire cervicale (an chog ne) en p riode pr ovulatoire. Peut tre le si ge de kystes glandulaires simples (de Naboth). Autres structures pelviennes : Cul de sac de Douglas, point le plus d clive de la cavit p riton ale, si ge des panchements intra abdominaux. Un panchement minime peut tre physiologique au moment de l ovulation ou au moment des r gles. Param tres, tissu conjonctif situ de part et d autre de l ut rus entre les feuillets du ligament large, contiennent les art res ut rines et les uret res pelviens (normalement non visibles). Cette r gion peut tre rep r e gr ce sa richesse vasculaire. Anses digestives visibles en r tro ut rin.

8 Elles peuvent tre trompeuses lorsqu elles sont remplies de liquide (rechercher la pr sence de mouvements p ristaltiques). Doppler : Art res ut rines : Flux art riel moyenne r sistance, se mesure au niveau de la crosse. Pr sente des variations physiologiques durant la vie g nitale : En p riode pubertaire, flux haute r sistance, apparition d un flux diastolique. Pendant les cycles menstruels,flux moyenne r sistance, diastole mod r e (< 50% de la systole), incisure protodiastolique (ou Notch) n atteignant pas la ligne de base. Pendant la grossesse (> 22SA), diminution des r sistances ut rines, disparition du Notch protodiastolique, l vation de la diastole. la m nopause, augmentation des r sistances, diastole faible voire nulle.

9 Muqueuse ut rine (dans le cadre des bilans d infertilit ) tudi e pendant la phase s cr toire : Marqueur de la r ceptivit endom triale. L sion tumorale ovarienne : permet de rechercher une vascularisation des masses tissulaires, des cloisons des masses menstruelcrosseExercicesExercices 1. Voici des images d chographie. Quelles sont les coupes axiales,les coupes sagittales ? 2. Selon vous, lesquelles sont r alis es par voie sus pubienne ou par voie endovaginale. Pourquoi ?-Sur les clich s d chographie par voie sus pubienne, la vessie est pleine, l ut rus est loin de la les clich s r alis s par voie endovaginale, l analyse de l ut rus, plus pr s de la sonde est plus fine. L angle d ouverture de la sonde est plus : il n y a pas de r gle pour la pr sentation des images d chographie par voie endovaginale (angle en haut ou en bas) ; c est vous de trouver celle qui vous convient le SUS PUBIENNEVOIE ENDOVAGINALEV essieDistance de la sondeDistance de la sonde 2.

10 Replacez les diff rents l ments anatomiques du petit bassin de la rusEndom treCol ut rinOvaireFolliculesStructures digestivesVaisseaux iliaquesVoie sus pubienneVoie endovaginaleVoie endovaginale Indications : Nombreuses. Suspicion de masse pelvienne. Douleurs pelviennes. Chez la FEMME en activit g nitale : Contr le position st rilet. Fausses couches r p tition. Infertilit f minine. Suivi de procr ation m dicalement assist e. Suivi apr s IVG. Grossesse, th me qui sera d velopp en 2ndepartie de ce chapitre. Chez la FEMME m nopaus e : M rographierographie Principe: Cet examen a pour but de visualiser la cavit ut rine et les trompespar injection de produit de contraste hydrosoluble par l orifice cervical.


Related search queries