Example: marketing

Journée Africaine de la Prévention des Risques ...

20 me Journ e Africaine de la Pr vention des Risques Professionnels (JAPRP). 14 me Journ e Mondiale de la S curit et de la Sant au Travail (SST). Journ e Africaine de la Pr vention des Risques Professionnels 20 ans au service de la promotion de la S curit et de la Sant au Travail (SST). 20 me Journ e Africaine de la Pr vention des Risques Professionnels (JAPRP). 14 me Journ e Mondiale de la S curit et de la Sant au Travail (SST). STRESS AU TRAVAIL : UN D FI COLLECTIF. 27 Avril 2016. ABIDJAN, COTE D'IVOIRE. Prof. AZOH Fran ois Joseph OBJECTIFS. Comprendre le stress en milieu professionnel Pr senter les diff rentes formes de manifestation du stress sur les lieux de travail;. Expliquer les facteurs de Risques du stress au travail.

Journée Africaine de la Prévention des Risques Professionnels 20 ans au service de la promotion de la Sécurité et de la Santé au Travail (SST)

Tags:

  Promotion, De las, De la promotion de la

Information

Domain:

Source:

Link to this page:

Please notify us if you found a problem with this document:

Other abuse

Transcription of Journée Africaine de la Prévention des Risques ...

1 20 me Journ e Africaine de la Pr vention des Risques Professionnels (JAPRP). 14 me Journ e Mondiale de la S curit et de la Sant au Travail (SST). Journ e Africaine de la Pr vention des Risques Professionnels 20 ans au service de la promotion de la S curit et de la Sant au Travail (SST). 20 me Journ e Africaine de la Pr vention des Risques Professionnels (JAPRP). 14 me Journ e Mondiale de la S curit et de la Sant au Travail (SST). STRESS AU TRAVAIL : UN D FI COLLECTIF. 27 Avril 2016. ABIDJAN, COTE D'IVOIRE. Prof. AZOH Fran ois Joseph OBJECTIFS. Comprendre le stress en milieu professionnel Pr senter les diff rentes formes de manifestation du stress sur les lieux de travail;. Expliquer les facteurs de Risques du stress au travail.

2 Pr senter les syst mes de gestion du stress au niveau national METHODE. Expos : 30 minutes Discussion : 45 minutes STRUCTURE. INTRODUCTION. 1. D FINITION. 2. AGENTS STRESSEURS. 3. FACTEURS DE STRESS PROFESSIONNEL. 4. STRESS ET SECTEURS D'ACTIVIT S. 5. MANIFESTATIONS DU STRESS. 6. CONS QUENCES DU STRESS. 7. CO TS DU STRESS. 8. PR VENTION ET GESTION DU STRESS. 9. PERSPECTIVES. CONCLUSION. R F RENCES BIBLIOGRAPHIQUES. INTRODUCTION. Trois questions pour d marrer 1. Stress ??? Existence r cente ou ancienne dans l'existence de l'Homme ? 2. Stress au travail ??? Plaisir ou d plaisir au travail ? Plaisir ou d plaisir du travail ? Plaisir ou d plaisir dans le travail ? 3. D fi ??? Quelle menace ? Quel danger ? Quel p ril ?

3 Quel risque ? INTRODUCTION. Trois questions pour poursuivre 1. D fi individuel ??? Attaque de l'individu ? Individu en danger ? 2. D fi collectif ??? Risque collectif ? Menace sur le groupe ? 3. D fi individuel et collectif ??? Rivalit ? Concurrence ? Ou Coop ration ? Collaboration ? D FINIR LE STRESS (1/4). 1 res d finitions remontent au 17 me si cle en Angleterre mais concept qui volue dans le temps entre la physiologie, la psychologie cognitive et la m decine;. Darwin (1872) consid re que le stress d clenche de la peur ainsi que des manifestations somatiques qui ont pour but de pr parer l'organisme faire face au danger ;. Cannon aborde le stress selon une dimension physiologique (1914) puis psychologique (1928) et correspond des stimuli aussi bien physiques qu' motionnels en lien ventuel avec l'organisation sociale et industrielle.

4 D FINIR LE STRESS (2/4). D finition actuelle h rit e de Hans Selye (1925, 1936). Stress = r ponse non sp cifique que donne le corps toute demande qui lui est faite Syndrome G n ral d'Adaptation (SGA) volue selon 3 phases : 1. Alarme ou Alerte : r action de l'organisme face une agression, forces de d fense mobilis es avec tachycardie, changements dans le tonus musculaire;. 2. R sistance : compl te adaptation de l'organisme l'agent stressant et les signes d'alarme ont disparu;. 3. puisement : l'agent stressant est assez puissant et agit assez longtemps, Le pouvoir d'adaptation d'un tre vivant tant toujours limit , appara t la maladie ou la pathologie d'adaptation;. Stress = transaction entre l'individu et la situation stressante D FINIR LE STRESS (3/4).

5 D FINIR LE STRESS (4/4). De ses bases scientifiques, le concept s' tend des conceptions psychologiques selon trois dimensions : psychosociale, cognitive et psychobiologique ;. Stress = affaire de tous, sp cialistes ou non : m decins praticiens, biologistes, psychologues, psychiatres, medias, grand public, etc. Le stress est-il toujours n gatif ? Existe-t-il un bon stress/mauvais stress ? le stress, sous certaines formes, ne peut tre limin de la vie de l'individu ;. Une fonction vitale pour l'organisme : r agir face aux situations dangereuses, urgentes et de s'adapter;. R guler le stress, adapter ses r actions au contexte, chacun avec ses sp cificit s. AGENTS STRESSEURS (1/2). Individu : tat de sant , type de personnalit , surcharge de r le, conflits des r les, ambigu t des r les, quantit et importance des responsabilit s, capacit s d'organisation et de gestion du temps, comp tences relationnelles, capacit s en communication, etc.

6 Groupe social : absence de coh sion, conflit intra et intergroupe, statut inad quat, v nements (naissance, d c s, etc.), sollicitations diverses, etc. Milieu professionnel : ambiance de travail (comp tition), technologie (m thodes de travail, moyens), styles de management (organisation du travail, leadership), etc. Vie sociale et environnement : famille, conomie (niveau de revenu, d valuation), qualit de vie, possibilit s de promotion sociale, crise sociale et politique (gr ve, antagonisme religieux, tensions et querelles interethniques, conflits arm s), catastrophes naturelles (inondations), etc. AGENTS STRESSEURS (2/2). 2 mod les explicatifs courants, majeurs 1. Contraintes au travail de Karasek (1981) : entre demandes ou exigences du travail et la latitude de la d cision : Travail monotone : faibles charges de travail et possibilit de contr le r duites.

7 Travail reintant : forte charge de travail et faibles possibilit s de contr le;. Travail facile : faibles charges de travail et nombreuses possibilit s de contr le;. Travail exigeant et dynamique : forte charge de travail et grandes possibilit s de contr le 2. Efforts et r compenses de Siegrist (1986, 1996) : entre efforts consentis et r tributions attendues: l' quilibre ou le d s quilibre permettra chaque individu de penser au lien entre les efforts produits et les r tributions obtenues ( reconnaissance, promotion , s curit de l'emploi, etc.). FACTEURS DU STRESS PROFESSIONNEL (1/3). T che : surcharge ou sous charge de travail, forte exigence quantitative/qualitative, gravit des cons quences en cas d'erreur, pression temporelle, r p titivit , monotonie des t ches.

8 Organisation du travail : ambigu t et conflits de r les, missions mal d finies, responsabilit s floues;. Relationnel et psychosocial : faible reconnaissance, manque de communication et de soutien des coll gues et de la hi rarchie, management peu participatif, leadership autoritaire;. Environnement de l'entreprise : augmentation de la concurrence, mondialisation, sant conomique de l'entreprise, incertitudes sur les d bouch s;. Personnel : promotion au sein de l'entreprise (plans de carri re), v nements majeurs de la vie (d c s, naissance, divorce, maladie), interface travail/famille et gestion du temps, FACTEURS DU STRESS PROFESSIONNEL (2/3). Pression psychologique ou demande psychologique : niveau d'exigence dans la r alisation des t ches du point de vue de la qualit , la quantit , la complexit , la pression temporelle.

9 Latitude d cisionnelle ou marge de d cision : degr d'autonomie et de contr le de la t che, capacit d cider ou choisir la mani re d'effectuer une t che donn e, avoir la latitude de r soudre des probl mes, pouvoir choisir son rythme de travail Soutien social : socio- motionnel et technique de la part de la hi rarchie et des coll gues (aide et information dans le travail);. Efforts et r compenses : quilibre ou d s quilibre Efforts r alis s : contraintes, responsabilit s, demandes, investissement du travailleur;. R compenses attendues : r mun ration, reconnaissance, perspectives de promotion et s curit de l'emploi, FACTEURS DU STRESS PROFESSIONNEL(3/3). Mod le de Karaseck (1981). Pression psychologique Forte D tresse psychologique et + augmentation des Risques pour la sant.

10 Latitude d cisionnelle Faible MOD LE DE SIEGRIST (1981, 1986). D s quilibre entre Stress au travail Efforts consentis + Gratifications attendues STRESS ET SECTEURS D'ACTIVIT S. Selon une tude conduite en Europe (2005), les secteurs les plus expos s au stress sont : services sanitaires et sociaux, administration, ducation, banques et assurances, transport, restauration et h tellerie, police;. En C te d'Ivoire, sur une base empirique, on peut retenir : Banque : existence de valeurs fortes (confiance, probit ), concurrence;. T l phonie mobile : volutions technologiques rapides, contraintes de qualit de service;. M decine : volutions des directives et des pratiques, nouvelles valeurs professionnelles, exposition constante la mort.


Related search queries