Example: dental hygienist

Le système éducatif

17 1 LE SYST ME principales fili res de population scolaire et de l enseignement sup rieur : population scolaire et de l enseignement sup rieur par d partement et acad population scolaire et de l enseignement sup rieur par se trouvent les jeunes de 14 17 ans ? scolarisation des l ves handicap scolarisation des nouveaux arrivants non personnels des secteurs public et priv sous structures de formation initiale3418 - Rep res et r f rences statistiques - dition 2012 / Le syst me ducatifPr sentationD finitionsLE SYST ME DUCATIFLe syst me ducatif fran ais comprend trois degr s, partag s en cycles pour les premier et second degr s. Le premier degr correspond aux enseignements pr - l mentaire et l mentaire, dispens s dans les coles pr l mentaires et l mentaires.

17 1 LE SYSTÈME ÉDUCATIF 1 1.1 Les principales filières de formation 18 1.2 La population scolaire et de l’enseignement supérieur : évolution 20

Information

Domain:

Source:

Link to this page:

Please notify us if you found a problem with this document:

Other abuse

Transcription of Le système éducatif

1 17 1 LE SYST ME principales fili res de population scolaire et de l enseignement sup rieur : population scolaire et de l enseignement sup rieur par d partement et acad population scolaire et de l enseignement sup rieur par se trouvent les jeunes de 14 17 ans ? scolarisation des l ves handicap scolarisation des nouveaux arrivants non personnels des secteurs public et priv sous structures de formation initiale3418 - Rep res et r f rences statistiques - dition 2012 / Le syst me ducatifPr sentationD finitionsLE SYST ME DUCATIFLe syst me ducatif fran ais comprend trois degr s, partag s en cycles pour les premier et second degr s. Le premier degr correspond aux enseignements pr - l mentaire et l mentaire, dispens s dans les coles pr l mentaires et l mentaires.

2 Ces enseignements se d roulent en trois cycles : apprentissages premiers, apprentissages fondamentaux, approfondissements. L enseignement relevant de l adaptation scolaire et de la scolarisation des enfants handicap s dans le premier degr est en partie sous tutelle du minist re en charge de la sant .Le second degr (enseignement secondaire) est dis-pens dans les coll ges (premier cycle, de la sixi me la troisi me) et les lyc es (second cycle g n ral et tech-nologique, dans les lyc es du m me nom ; second cycle professionnel dans les lyc es professionnels). Depuis la rentr e 1995, la sixi me constitue le cycle d obser-vation et d adaptation, la cinqui me et la quatri me le cycle central, et la troisi me le cycle d orientation. Des enseignements adapt s sont galement offerts en col-l ge (sixi me troisi me Segpa) ; ils accueillent pour partie les l ves issus de l enseignement sp cialis du premier degr.

3 Depuis la rentr e 2008, le second cycle professionnel est en cours de r novation : disparition progressive du cursus en quatre ans BEP + bacca-laur at professionnel en deux ans , d veloppement du baccalaur at professionnel en trois ans directement apr s la classe de troisi enseignement post-secondaire et sup rieur est dispens dans les lyc es (sections de techniciens sup -rieurs [STS], les classes pr paratoires aux grandes coles [CPGE]), les grandes coles et les coles ou instituts sp cialis s, et dans les universit s. Depuis la rentr e 2005, les universit s offrent les nouvelles formations licence-master-doctorat (LMD). Le cursus licence correspond aux trois premi res ann es d tudes universitaires ; le cursus master (deux ans) oriente les tudiants vers une option professionnelle (master pro-fessionnel) ou de recherche (master recherche) ; enfin, le cursus doctorat (trois ans), vocation recherche, aboutit une th se de l apprentissage, il permet d sormais, apr s la troisi me, d acc der toutes les scolarit en France est obligatoire partir de l ge de six ans, et jusqu seize ans.

4 La notion d ge th orique utilis e dans certains cas fait r f rence un cursus scolaire commenc l ge de six ans et effectu sans redoublement, ni interruption, ni saut de l mentaireEnseignement pr l mentaireRemarqueEnsemble du sup rieur : source OnisepPremier cycleSecondcyclePremier degr Second degr Enseignement sup rieurLe syst me ducatif / Rep res et r f rences statistiques - dition 2012 - 19 Les principales fili res de des apprentissages premiers (cycle I) Moyenne section Grande sectionCycle des apprentissages fondamentaux (cycle II)Cycle des approfondissements (cycle III)Cours l mentaire deuxi me ann eCours moyen premi re ann eCours l mentaire premi re ann eCours pr paratoireCours moyen deuxi me ann eClasses d initiationet d adaptation Cinqui me Sixi me111 Cycle d observation et d adaptation Troisi me Quatri meCycle centralCycle d orientationDipl me national du brevet (DNB)

5 ColeCycle terminal1re ann e CAP2nde ann e CAPS econdeBEPT erminaleBEPS econdeprofessionnellePremi re professionnelleTerminale professionnelleSeconde BTPremi re BTTerminale BTSeconde g n rale et technologiquePremi reg n raleTerminale g n raleTerminale technologiquePremi retechnologiquePremi red'adaptation (1)Bac g n ralBac technologiqueBTBac proBEPCAPColl geLyc ePACES11122233344455667788991011 Licence 1 Licence 2 Licence 3 Licence proBTS 1 BTS 2 DUT 1 DUT 2DE docteuren pharmacieDE docteuren m decineDE sage-femmeCycle ded termination Petite section(1) Classe d accueil pour titulaires d un BEP 6 ansPr pa 1Pr pa 1Pr pa 2Pr pa 233445561122334456 Dipl me d cole d ing nieurDE secteur social ou param dicalDipl me d architecteDipl me d cole sp cialis e (art, commerce, journalisme, )Master pro 2 Master pro 1 Master rech.

6 2 Master rech. 1 Doctorat 1 Doctorat 2 Doctorat 3 Dipl me d cole v t rinaireDipl me d IEP et d cole de commerceDoctorat CPA / Clipa / DimaFili res coles sp cialis es Brevet Examen terminal Passage d une formation une autre Enseignements adapt s, ASH tudes l universit tudes de techniciens sup rieursFili res classes pr paratoires et grandes colesSixi me troisi meSegpa20 - Rep res et r f rences statistiques - dition 2012 / Le syst me ducatifPr sentationD finitionsLe syst me Ducatif la rentr e 2011, en France m tropolitaine et dans les DOM, l ensemble du syst me ducatif public et priv compte 15,2 millions d l ves, d tudiants et d apprentis [1].L effectif est en hausse de 150 000 par rapport la rentr e pr c dente, dont 85 000 cons cutifs l int gra-tion de Mayotte comme nouveau d partement fran ais depuis le 31 mars 2011.

7 Champ comparable, c est- -dire sans tenir compte de Mayotte, l volution entre les rentr es 2010 et 2011 est de + 0,4 point. Cette hausse, qui confirme la tendance engag e la rentr e 2009, ne se retrouve pas aux diff rents niveaux d enseignement (primaire, secondaire et sup rieur) qui connaissent des volutions assez contrast effectifs du premier degr sont en tr s l g re diminution (- 0,1 point), concentr e surtout dans l l -mentaire (- 0,3 point). A contrario, le second degr gagne globalement des l ves et ce quel que soit le minist re de tutelle (de 0,6 point pour l ducation nationale 2,3 points pour l agriculture). Cet cart d volutions entre les deux niveaux d enseignement s explique pour beau-coup par le jeu des entr es et sorties de g n rations d l ves de tailles diff rentes : ainsi, les l ves entrant au cours pr paratoire sont moins nombreux que ceux qui quittent le primaire pour le coll analyse plus d taill e du second degr montre toute-fois des divergences dans les volutions.

8 Notamment, la voie professionnelle rassemble moins d l ves que l ann e pr c dente alors que le second cycle g n ral et technologique en accueille un peu plus. Il faut dire que l enseignement professionnel est en recomposition du fait de sa r forme entam e il y a trois ans. Enfin, les effectifs d l ves en section d enseignement g n ral et professionnel adapt (Segpa) poursuivent leur baisse amorc e au d but des ann es deux mille (- 1,1 point cette ann e).La croissance du secteur de l apprentissage est soutenue, avec une augmentation de 2,1 points. Mais elle est uniquement due la vigueur de l apprentissage dans le sup rieur qui, avec 9,4 points d augmentation de ses effectifs, cro t un rythme sup rieur celui de l an pass .Enfin, la hausse des effectifs d tudiants (+ 1,2 point) est relativement forte comparativement celle de l ann e derni re (+ 0,2 point) [2].

9 Tous les secteurs de l enseignement sup rieur y contribuent peu ou prou, l exception des IUT. On ne s attardera pas sur la baisse des tudiants des universit s, factice car s expliquant par le changement de statut d tablissements (voir D finitions ). champ comparable, les effectifs des universit s sont en augmentation de 0,9 %.Population scolaire et de l enseignement sup rieurEnsemble des l ves des premier et second degr s, des apprentis, des tudiants en universit et hors universit , dans les secteurs public et priv en France m tropoli-taine et dans les DOM. Les l ves et tudiants sous tutelle des autres minist res (en charge de l agriculture, de la sant , des affaires sociales, de la culture) sont comptabilis s. On notera que pour les tudiants, ce sont les inscriptions administratives et non les personnes physiques qui sont compt population scolaire et tudiante de MayotteDepuis le 31 Mars 2011, Mayotte est devenu d parte-ment d outre-mer.

10 Partir de cette date, ses effectifs scolaires sont d nombr s avec ceux de France m tro-politaine et des DOM. Mayotte scolarise des l ves dans les premier et second degr s (y compris dans l enseigne-ment secondaire agricole et par voie d apprentissage). En octobre 2011 a t cr le CUFR (centre universitaire de formation et de recherche) de Mayotte, mais en 2011, comme les ann es pr c dentes, les tudiants universitaires de Mayotte sont comptabilis s dans les tablissements d autres DOM (La R union notamment), travers des conventions. Les autres formations de l en-seignement sup rieur (CPGE, coles de commerce,..) n existent pas Mayotte, hormis les STS qui accueillent moins de 300 tudiants. L int gration de Mayotte comme d partement fran ais a donc tr s peu d incidence sur l volution des effectifs de l enseignement sup degr , ASHE nseignement relevant de l adaptation scolaire et de la scolarisation des enfants handicap s.


Related search queries