Example: dental hygienist

Les performances en orthographe des élèves en fin …

DEPP. DIRECTION DE L' VALUATION, DE LA PROSPECTIVE. NOTE D'INFORMATION. ET DE LA PERFORMANCE n 28 Novembre 2016. Les performances en orthographe des l ves en n d' cole primaire (1987-2007-2015). valu s en cours moyen 2e ann e (CM2) en 2015, les l ves, entr s en cours pr paratoire (CP). en 2010 pour la plupart, ont de moins bons r sultats en orthographe que les l ves valu s en 1987 et 2007. La baisse des r sultats constat e entre 1987 et 2007 n'a ainsi pas t enray e. Les comp tences orthographiques mesur es dans le cadre d'une dict e diminuent globalement : en 2015, les l ves font en moyenne 17,8 erreurs contre 14,3 en 2007 et 10,6 en 1987.

NOTE D’INFORMATION n° 28 - NOVEMBRE 2016 page 2 en 2015, les élèves faisant en moyenne 17,8 erreurs. Entre 1987 et 2007, le pourcentage d’élèves faisant peu d’erreurs a …

Information

Domain:

Source:

Link to this page:

Please notify us if you found a problem with this document:

Other abuse

Transcription of Les performances en orthographe des élèves en fin …

1 DEPP. DIRECTION DE L' VALUATION, DE LA PROSPECTIVE. NOTE D'INFORMATION. ET DE LA PERFORMANCE n 28 Novembre 2016. Les performances en orthographe des l ves en n d' cole primaire (1987-2007-2015). valu s en cours moyen 2e ann e (CM2) en 2015, les l ves, entr s en cours pr paratoire (CP). en 2010 pour la plupart, ont de moins bons r sultats en orthographe que les l ves valu s en 1987 et 2007. La baisse des r sultats constat e entre 1987 et 2007 n'a ainsi pas t enray e. Les comp tences orthographiques mesur es dans le cadre d'une dict e diminuent globalement : en 2015, les l ves font en moyenne 17,8 erreurs contre 14,3 en 2007 et 10,6 en 1987.

2 C'est l' orthographe grammaticale (r gles d'accord entre le sujet et le verbe, accords dans le groupe nominal, accords du participe pass ) qui demeure la source principale de dif cult s pour les coliers fran ais. Le ph nom ne est g n ral, il concerne l'ensemble des l ves, quel que soit leur sexe, leur ge ou leur environnement social. Il touche aussi tous les secteurs de scolarisation (public, priv . et ducation prioritaire). Toutefois, en ducation prioritaire, l'augmentation du nombre d'erreurs sur la derni re p riode est moins importante que dans les autres secteurs.

3 L'augmentation sensible du nombre d'erreurs s'est accompagn e d'une plus grande disparit . des r sultats, avec de moins en moins d' l ves orthographiant correctement le texte. Sandra Andreu Les r sultats pr sent s dans cette Dispositif g n ral et Claire Steinmetz, DEPP-B2 Note proviennent d'une reprise partielle de l'enqu te Lire, crire, compter de L' preuve de 1987 consistait v rifier par 1987 qui valuait les performances d'un la dict e le degr de ma trise de l'ortho- chantillon d' l ves de CM2 en lecture, graphe de mots usuels et de r gles ortho- en orthographe et en math matiques.

4 Graphiques grammaticales (accords entre Cette valuation avait t pr c demment le sujet et le verbe, accords dans le groupe reconduite en 2007 sur un nouvel chan- nominal, accords du participe pass ). La tillon. En 2015, une partie des preuves m me dict e a t propos e aux l ves a t int gr e au Cycle des valuations sur les trois moments de mesure : 1987, disciplinaires r alis es sur chantillon 2007, 2015. Il s'agit d'un texte d'une di- (CEDRE), permettant ainsi de mesurer zaine de lignes comprenant 67 mots et Directrice de la publication : l' volution des acquis des l ves de fin 16 signes de ponctuation, soit 83 items.

5 Fabienne Rosenwald de CM2 28 ans d'intervalle. Cette Note Le texte ne pr sente pas de difficult s Secr taire de r daction : compl te celle sur l' volution des com- linguistiques particuli res, en revanche Marc Saillard Maquettiste : p tences des l ves en compr hension il met l'accent sur la gestion des cha nes Fr d ric Voiret de l' crit en proposant un focus sur d'accords, et n cessite d'en assurer la Impression : l' orthographe . La comparaison 1987- continuit tout au long de la dict e. DEPP/DVE 2007-2015 concerne les l ves de CM2. e-ISSN 2431-7632.

6 De France m tropolitaine scolaris s dans Augmentation du nombre D partement de la valorisation le secteur public. En 2007 et 2015, les et de l' dition moyen d'erreurs depuis 1987. 61-65, rue Dutot l ves du secteur priv et de l' ducation 75732 Paris Cedex 15 prioritaire ont galement t valu s. Le nombre d'erreurs (nombre de mots Les l ves interrog s dans le cadre de mal orthographi s ou de signes de MINIST RE cette tude sont respectivement et ma- ponctuation erron s) avait augment de DE L' DUCATION NATIONALE, DE L'ENSEIGNEMENT SUP RIEUR. joritairement entr s au CP en 1982, 2002 3,7 points entre 1987 et 2007, passant de ET DE LA RECHERCHE et 2010.

7 10,6 14,3. Ce ph nom ne se confirme 1 R partition du nombre d'erreurs obtenues la dict e (en %) L'EXERCICE DE LA DICT E ET LES PRATIQUES ENSEIGNANTES. La dict e, qui n'est pas le seul type d'exercice d' valuation de l' orthographe , reste un exercice 2 5 10 15 25 pratiqu dans les classes. Compl mentaire l' orthographe en production d' crits, elle offre une erreurs erreurs erreurs erreurs erreurs concentration sur le seul objet orthographique. Des programmes scolaires de 1985 ceux de 2016, les 1987 13,2 31,0 58,5 25,6 5,4 exigences orthographiques ont toujours t pr sentes dans les Instructions of cielles.

8 Notamment 2007 6,5 16,4 37,7 44,5 11,3 les programmes de 2008 xaient les objectifs suivants : Orthographier correctement un texte simple de dix lignes lors de sa r daction ou de sa dict e en se r f rant aux r gles connues d' orthographe et 2015 2,0 7,8 24,7 59,1 19,8. Lecture : en 2015, 7,8 % des l ves ont fait 5 erreurs ou moins. de grammaire ainsi qu' la connaissance du vocabulaire et Ma triser l' orthographe grammaticale Une partie d'entre eux - 2 % de l'ensemble - effectue 2 erreurs et lexicale [1]. Les programmes de 2015 au cycle 3, mis en application cette rentr e, en insistant ou moins.

9 De fait, 5,8 % de l'ensemble des l ves r alisent sur la n cessit d'exercices quotidiens, font de la ma trise de l' orthographe une absolue priorit . 3 ou 4 erreurs (7,8 -2). L' tude des pratiques enseignantes est susceptible d' clairer les r sultats obtenus aux valuations, Source : MENESR-DEPP. notamment en identi ant l'importance donn e diff rents objectifs de l'enseignement de la langue au primaire. Ainsi, d'apr s une tude de la DEPP de 2013, si parler correctement tait le premier choix pour 49 % des enseignants, pour 41 % d'entre eux crire correctement arrivait en deuxi me en 2015, les l ves faisant en moyenne choix.

10 Si 67,4 % des enseignants interrog s d claraient pratiquer souvent la dict e, un tiers r v le 17,8 erreurs. ne la pratiquer que de temps en temps, exceptionnellement ou jamais [2]. Entre 1987 et 2007, le pourcentage d' l ves faisant peu d'erreurs a diminu . (13,2 % des l ves faisaient deux erreurs 2 Taux de r ussite obtenus la dict e (en %). ou moins en 1987 contre 6,5 % en 2007). Le soir tombait . Papa et maman , inquiets , En 1987, le pourcentage d' l ves effec- 1987 99,1 98,7 87,1 97,2 96,9 99,0 99,5 95,4 46,3 90,8. tuant 25 erreurs et plus tait de 5,4 %, 2007 99,5 96,3 63,5 97,5 95,9 98,9 99,3 98,2 32,6 95,6.


Related search queries