Example: barber

REEDUCATION DES ENTORSES DE LA CHEVILLE

REEDUCATION DES ENTORSES DE LA CHEVILLE . 1. Domaine Musculo-squelettique 2. D finition L'entorse de la CHEVILLE est la pathologie la plus fr quente de l'appareil locomoteur puisqu'elle repr sente 23000 cas/jour aux USA, 5000 cas/jour au Royaume-Uni et 6000. cas/jour en France. Elle peut toucher plusieurs articulations notamment, les articulations tibio-astragalienne, tibio-p roni re sup rieure et inf rieure, sous-astragalienne et l'articulation du m dio-pied. L'entorse se d finit comme une l sion d'un ou plusieurs ligaments n'entra nant pas une perte permanente des rapports normaux d'une articulation ce qui la distingue d'une luxation. 90% des ENTORSES de la CHEVILLE sont des ENTORSES externes.

REEDUCATION DES ENTORSES DE LA CHEVILLE 1. Domaine Musculo-squelettique 2. Définition L’entorse de la cheville est la pathologie la plus fréquente de l’appareil locomoteur

Information

Domain:

Source:

Link to this page:

Please notify us if you found a problem with this document:

Other abuse

Transcription of REEDUCATION DES ENTORSES DE LA CHEVILLE

1 REEDUCATION DES ENTORSES DE LA CHEVILLE . 1. Domaine Musculo-squelettique 2. D finition L'entorse de la CHEVILLE est la pathologie la plus fr quente de l'appareil locomoteur puisqu'elle repr sente 23000 cas/jour aux USA, 5000 cas/jour au Royaume-Uni et 6000. cas/jour en France. Elle peut toucher plusieurs articulations notamment, les articulations tibio-astragalienne, tibio-p roni re sup rieure et inf rieure, sous-astragalienne et l'articulation du m dio-pied. L'entorse se d finit comme une l sion d'un ou plusieurs ligaments n'entra nant pas une perte permanente des rapports normaux d'une articulation ce qui la distingue d'une luxation. 90% des ENTORSES de la CHEVILLE sont des ENTORSES externes.

2 Le m canisme l sionnel est un mouvement exag r du pied en position varus et quin. Les cons quences sont diverses: il peut s'agir d'une rupture des faisceaux du ligament lat ral externe, d'une d chirure de la capsule articulaire, d'une impaction de la surface post ro-interne ou d'un rabotage de la surface ant ro-externe du d me astragalien. Les cas plus graves peuvent provoquer la rupture de la syndesmose, voire une fracture mall olaire. L'entorse de la CHEVILLE est souvent d clench e par un accident mais il existe des facteurs pr -disposants susceptibles de favoriser sa survenue: a) une hypermobilit sous-astragalienne et du m dio-pied b) une hyperlaxit tibio-astragalienne c) une r traction du triceps sural d) un mauvais contr le excentrique des verseurs e) un d ficit proprioceptif autour de la CHEVILLE f) l'ob sit.

3 G) la marche sur des terrains accident s h) des chaussures inadapt es Classification des ENTORSES : Grade 1 (entorse b nigne ou foulure): Simple tirement ligamentaire voire quelques ruptures fibrillaires l g res sans l sion macroscopique, r ponse essentiellement vasomotrice accompagn e d'une douleur l g re; aucun d ficit fonctionnel ni instabilit objective. Grade 2 (entorse de gravit moyenne): L sion partielle voire en continuit d'un faisceau ligamentaire ; signes locaux et douleur lective; d ficit fonctionnel et un certain degr d'instabilit articulaire. Grade 3 (entorse grave): L sion compl te de deux faisceaux voire la totalit du ligament lat ral externe, souvent accompagn e d'une br che capsulaire, signes locaux importants avec douleurs fulgurantes; impotence fonctionnelle et instabilit articulaire donnant une laxit tr s significative et anormale.

4 3. Indications Entorse b nigne: traitement fonctionnel Entorse moyenne: traitement fonctionnel ventuellement traitement orthop dique Entorse grave: traitement fonctionnel le plus fr quent, traitement chirurgical selon crit res pr cis, traitement orthop dique comme dernier recours 4. Pr cautions, contre-indications - Il importe de respecter les diff rentes phases de cicatrisation et les d lais post- op ratoires - Eviter de reproduire les mouvements favorisant l'entorse 5. Risques Une r ducation inachev e peut d boucher sur une instabilit r siduelle ou chronique de la CHEVILLE , responsable d' pisodes r cidivants d' ENTORSES . Les facteurs surveiller sont: - un affaiblissement des verseurs - une dysbalance musculaire - une hyperlaxit constitutionnelle - une posture inad quate - une reprogrammation neuro-musculaire non-aboutie 6.

5 D roulement du traitement Trois types de prise en charge peuvent tre envisag s, savoir: - Un traitement fonctionnel: immobilisation relative par orth se semi-rigide, mobilisation pr coce, charge selon douleur. - Un traitement orthop dique: immobilisation avec pl tre ou r sine synth tique entre 4. 6 semaines, en d charge, possibilit de botte pl tr e de marche apr s 3 semaines - Un traitement chirurgical: variable selon la technique op ratoire, mais, en g n ral, immobilisation par pl tre pendant 3 6 semaines post-op ratoire, puis orth se semi- rigide, d charge pendant 2 semaines ensuite charge progressive TRAITEMENT FONCTIONNEL. Cette prise en charge s'applique l'entorse de grade 2.

6 Pour l'entorse de grade 1, les d lais sont raccourcis. Phase I: phase inflammatoire aig e (J1 J3). Objectifs: 1. Prot ger les tissus l s s 2. Lutter contre la douleur, l' d me et d'autres ph nom nes inflammatoires 3. Entretenir la mobilit articulaire 4. Pr venir l'atrophie musculaire 5. Am liorer la stabilit de la CHEVILLE 6. Corriger la marche 7. Identifier et limiter les complications Pr cautions: 1. Pas de mobilisation en flexion plantaire 2. Pas de mobilisation en inversion 3. Marche avec mise en charge selon douleur (aide auxiliaire si n cessaire). Strat gies de r ducation et moyens th rapeutiques 1. Attelle port e jour et nuit 2. Douleur: cryoth rapie, massage transverse profond, lectroth rapie 3.

7 D me: l vation, compression, drainage lymphatique, massage circulatoire de retour, pressoth rapie 4. Mobilit : mobilisation passive et active en flexion dorsale et valgus de la CHEVILLE , mobilisation passive et active des articulations du pied 5. Proprioception: veil proprioceptif par mise en charge selon douleur et transfert du poids en position assise et debout 6. Exercices compl mentaires: renforcement des membres sup rieurs et du tronc, r entrainement cardio-vasculaire avec ergom tre pour bras Phase II : phase de prolif ration (J4 J 30). Objectifs : 1. Prot ger les tissus l s s 2. Lutter contre les ph nom nes inflammatoires (douleur, d me, etc.). 3. Gagner les amplitudes articulaires passives et actives 4.

8 Mettre la charge compl te 5. Gagner en force musculaire 6. Am liorer la stabilit fonctionnelle Pr cautions: 1. Pas de mobilisation en flexion plantaire 2. Pas de mobilisation en inversion Strat gies de r ducation et moyens th rapeutiques: 1. Attelle port e jour et nuit 2. Douleur: massage transverse profond, lectroth rapie, cryoth rapie 3. d me: l vation, compression, drainage lymphatique, massage circulatoire de retour, pressoth rapie 4. Mobilit : mobilisation active et passive de la CHEVILLE (tibio-astragalienne, tibio- p roni re sup. et inf., m dio-pied et pied). 5. Flexibilit : tirements musculaires du triceps et de la cha ne post rieure 6. Renforcement musculaire: en isom trique et en concentrique, en cha ne ouverte et ferm e dans les secteurs prot g s 7.

9 Proprioception et quilibre: reprogrammation neuromusculaire en bipodal assis et debout 8. Exercices compl mentaires: renforcement des membres sup rieurs et du tronc, r entrainement cardio-vasculaire, baln oth rapie Phase III: phase de maturation et de modelage (J31 J60). Objectifs: 1. Combattre voire liminer les signes inflammatoires notamment l' d me et la douleur 2. Gagner de l'amplitude articulaire progressivement jusqu' sa totalit en actif et en passif 3. R duire les d ficits musculaires 4. Am liorer la stabilit fonctionnelle 5. Marcher sans aide auxiliaire Pr cautions: 1. Mobilisation douce en flexion plantaire et inversion compl te d s J45. 2. Position debout et marche prolong es proscrire Strat gies de r ducation et moyens th rapeutiques: 1.

10 Attelle port e uniquement la nuit et lors des activit s physiques 2. d me: drainage lymphatique, massage circulatoire de retour, pressoth rapie, stimulation de la vo te plantaire 3. Douleur: massage transverse profond, courants antalgiques 4. Mobilit : mobilisations actives et passives dans les plans stricts FP/FD et INV/EV, mouvements accessoires, mobilisations du p ron , mobilisations sous-astragalienne, m dio-pied et pied 5. Flexibilit : tirements triceps et cha ne post rieure, contract -rel ch , postures 6. Renforcement musculaire: cha ne ouverte et ferm e, isocin tique, isotonique, concentrique, excentrique, r sistance manuelle, appareils de fitness, Theraband , poids libres 7.


Related search queries