Example: biology

RHIZOLYSE THERMOCOAGULATION FACETTAIRE

RHIZOLYSE THERMOCOAGULATION FACETTAIRE l ments d'information destin s au patient! ! ! Suite aux examens, il a t diagnostiqu chez vous une affection de la colonne vert brale qu'il faudrait op rer. Il vous a t propos une RHIZOLYSE avec THERMOCOAGULATION FACETTAIRE . Afin de prendre une d cision en toute connaissance de cause, vous devez tre inform de votre maladie, des risques encourus et des suites normalement pr visibles de l'intervention. ! La vert bre normale ! ! Nerf pour la Jambe Canal Vert bral et Nerfs! rachidiens Nerf pour les Muscles! du Dos Articulations Post rieures! (x2). Arc Vert bral et Nerfs pour l'Articulation Apophyse Epineuse Post rieure (AP). ! ! ! Corps vert bral Nerfs pour l'Articulation Post rieure Disque Nerf pour la Jambe !

!2! Qu’est ce qu’une douleur articulaire postérieure ?!! En raison des contraintes que subie la colonne vertébrale il apparaît au fil du temps une usure de

Information

Domain:

Source:

Link to this page:

Please notify us if you found a problem with this document:

Other abuse

Transcription of RHIZOLYSE THERMOCOAGULATION FACETTAIRE

1 RHIZOLYSE THERMOCOAGULATION FACETTAIRE l ments d'information destin s au patient! ! ! Suite aux examens, il a t diagnostiqu chez vous une affection de la colonne vert brale qu'il faudrait op rer. Il vous a t propos une RHIZOLYSE avec THERMOCOAGULATION FACETTAIRE . Afin de prendre une d cision en toute connaissance de cause, vous devez tre inform de votre maladie, des risques encourus et des suites normalement pr visibles de l'intervention. ! La vert bre normale ! ! Nerf pour la Jambe Canal Vert bral et Nerfs! rachidiens Nerf pour les Muscles! du Dos Articulations Post rieures! (x2). Arc Vert bral et Nerfs pour l'Articulation Apophyse Epineuse Post rieure (AP). ! ! ! Corps vert bral Nerfs pour l'Articulation Post rieure Disque Nerf pour la Jambe !

2 La colonne vert brale (ou rachis) abrite dans le canal rachidien la mo lle pini re et les nerfs. Elle les prot ge contre les chocs et toutes sortes de l sions. Le canal rachidien est d limit par l'arri re des corps vert braux et, sur les c t s, par les arcs vert braux qui se rejoignent derri re pour former l'apophyse pineuse. Les vert bres s'articulent entre elles gr ce aux disques intervert braux (coussins lastiques, dont le r le est de subir et d'amortir les chocs et les contraintes m caniques de l'existence), l'avant, et aux articulations post rieures (AP), l'arri re. Il existe donc entre chaque vert bre un segment mobile constitu d'un disque, en avant, et de 2 articulations, en arri re.

3 Les articulations sont maintenues dans leurs mouvements par de nombreux ligaments. Du Canal vert bral sort chaque niveau 1 gros nerf pour la jambe, 1 nerf pour le disque (non mentionn sur les sch mas), 1 nerf pour les muscles du dos et 1 nerf pour les articulations post rieures (AP). contenant les fibres de la douleur. Une colonne vert brale bien articul e, non us e, permet d'effectuer tous les mouvements normaux du tronc sans douleur. 1. ! Qu'est ce qu'une douleur articulaire post rieure ?! ! En raison des contraintes que subie la colonne vert brale il appara t au fil du temps une usure de ses articulations, on parle de discopathie quand l'usure int resse le disque et d'arthrose articulaire post rieure quand l'usure int resse les AP.

4 Ainsi les disques et les AP s'usent et il appara t progressivement des douleurs au niveau de ces articulations se manifestant par une lombalgie (mal du bas du dos). Il est parfois difficile de savoir si les douleurs sont d clench es par la discopathie ou par l'arthrose des AP. En tout cas, 45% des lombalgies sont li es une arthrose des AP avec parfois des douleurs descendant dans la jambe (douleurs projet es). Ces douleurs sont transmises au cerveau par des petits nerfs provenant d'une branche du nerf rachidien, la branche m diane du rameau dorsal. ! ! Arthrose AP. Discopathie ! ! Le but de la RHIZOLYSE avec THERMOCOAGULATION FACETTAIRE est de d truire une partie de ces petits nerfs afin de ne plus ou moins ressentir ces types de douleurs.

5 ! ! Comment se d roule l'op ration ?! ! ! La RHIZOLYSE correspond la destruction thermique (80 ) par lectrodes des fibres de la douleur au niveau des articulations post rieures des vert bres lombaires douloureuses.! ! Il s'agit d'un geste percutan (sans incision de la peau et ne laissant pas de cicatrice) r alis sous anesth sie g n rale de 10 20 minutes.! ! Des lectrodes sont plac es dans des aiguilles usage unique au niveau des articulations post rieures douloureuses sous rep rage radiologique des endroits biens pr cis pour ne pas blesser le nerf de la jambe (nerf sciatique ou crural).! ! ! ! ! ! 2. Les suites op ratoires : ! ! Le s jour la clinique durera que quelques heures (3 5 h) afin que vous retrouviez une autonomie normale pour r int grer votre domicile.

6 La conduite d'un v hicule est interdite dans la journ e.! ! Pendant le s jour, vous serez calm s des douleurs lombaires avec des antalgiques. Ces douleurs sont en r gle g n rale tr s faibles et tr s supportables.! ! La convalescence apr s cette op ration est en g n ral de 48 heures.! ! Bien entendu, il y a des susceptibilit s individuelles qui font que chaque patient a sa propre vitesse de r cup ration.! ! Que peut-on attendre de la RHIZOLYSE ?! ! La RHIZOLYSE ne gu rit pas votre maladie vert brale li e l'usure. Il s'agit d'une technique peu invasive correspondant un traitement vis e antalgique agissant simplement sur le sympt me de la maladie.! ! Si la majorit de vos douleurs lombaires provenaient des articulations post rieures on peut esp rer un taux de succ s dans 85% des cas sur une p riode moyenne de 11 mois avec des extr mes allant jusqu' 5 ans.

7 ! ! Si cette technique a d j t r alis e avec un effet positif et durable, elle peut tre r p t e avec le m me taux de succ s. ! ! En revanche en cas d' chec ou d'effet de br ve dur e, il faudra envisager une technique chirurgicale plus invasive classique (ligamentoplastie, proth se, arthrod se ), votre chirurgien vous conseillera sur le choix de telle ou telle solution la plus adapt e votre cas.! ! Quels sont les risques ? :! ! En d pit de la m ticulosit du geste chirurgical, des troubles peuvent appara tre pendant ou apr s l'op ration. Dans ce paragraphe, nous essayons de citer les risques m me exceptionnels. Toutefois, dans des circonstances particuli res, peuvent survenir des v nements inattendus.

8 ! ! 1 - les risques g n riques propres toute intervention, toute anesth sie (un d c s sur 15000. en France) et malgr de constants progr s, nous ne pouvons que tendre vers le 0 % de probl me sans l'atteindre (allergies, d faillances cardiaques, infections pulmonaires et urinaires, h patites, ).! ! 2 - les risques propres cette technique : en r gle g n rale les complications de cette technique sont quasi nulles.! ! ! - Des fourmillements peuvent appara tre dans la jambe. Ils sont exceptionnels et correspondent chauffement d'un ou plusieurs nerfs de la jambe. Ce ph nom ne est le plus souvent r gressif en quelques jours.! ! - Le risque d'h matome post-op ratoire est galement quasi nul car il s'agit d'une simple piq re.

9 Si toutefois vous prenez des anti-coagulants ou anti-aggregants plaquettaires vous devrez les arr ter avant l'intervention.! ! - Le risque d'infection est quasi nul car le chauffage de l' lectrode 90 st rilise le site 3. op ratoire. Une infection superficielle de la peau est toujours possible mais souvent b nigne! ! Certaines pathologies peuvent favoriser la survenue d'une ou plusieurs des complications cit es au- dessus : l'alcoolisme, le tabagisme, la toxicomanie (quelle qu'elle soit), affections psychiatriques et toute affection chronique en g n ral (diab te, trouble de la coagulation, maladies du foie etc )! ! 4.


Related search queries