Example: stock market

Valeurs limites d’exposition aux postes de travail …

Valeurs limites d' exposition aux postes de travail 2016. Le mod le Suva Suva Protection de la sant Les quatre piliers de la Suva Renseignements Case postale, 1001 Lausanne La Suva est mieux qu'une assurance: elle T l. 021 310 80 40 regroupe la pr vention, l'assurance et la Fax 021 310 80 49. r adaptation. Commandes Case postale, 6002 Lucerne La Suva est g r e par les partenaires sociaux. La composition quilibr e de son Fax 041 419 59 17. T l. 041 419 58 51 Conseil d'administration, constitu de repr sentants des employeurs, des travail - Valeurs limites d' exposition aux postes de travail 2016 leurs et de la Conf d ration, permet des solutions consensuelles et pragmatiques. Auteur Suva, Protection de la sant au poste de travail Les exc dents de recettes de la Suva sont restitu s aux assur s sous la forme de Reproduction autoris e, sauf des fins commerciales, avec mention de la source. primes plus basses. Edition: janvier 2016 La Suva est financi rement autonome et ne R f rence per oit aucune subvention de l'Etat.

Valeurs limites dexposition aux postes de travail 20161) 1) publiées par la Suva en vertu de l’article 50 al. 3 de l’Ordonnance du Conseil fédéral du 19 décembre

Tags:

  Exposition, Valeurs, Limite, Valeurs limites d, Exposition aux

Information

Domain:

Source:

Link to this page:

Please notify us if you found a problem with this document:

Other abuse

Transcription of Valeurs limites d’exposition aux postes de travail …

1 Valeurs limites d' exposition aux postes de travail 2016. Le mod le Suva Suva Protection de la sant Les quatre piliers de la Suva Renseignements Case postale, 1001 Lausanne La Suva est mieux qu'une assurance: elle T l. 021 310 80 40 regroupe la pr vention, l'assurance et la Fax 021 310 80 49. r adaptation. Commandes Case postale, 6002 Lucerne La Suva est g r e par les partenaires sociaux. La composition quilibr e de son Fax 041 419 59 17. T l. 041 419 58 51 Conseil d'administration, constitu de repr sentants des employeurs, des travail - Valeurs limites d' exposition aux postes de travail 2016 leurs et de la Conf d ration, permet des solutions consensuelles et pragmatiques. Auteur Suva, Protection de la sant au poste de travail Les exc dents de recettes de la Suva sont restitu s aux assur s sous la forme de Reproduction autoris e, sauf des fins commerciales, avec mention de la source. primes plus basses. Edition: janvier 2016 La Suva est financi rement autonome et ne R f rence per oit aucune subvention de l'Etat.

2 Valeurs limites d' exposition aux postes de travail 20161). Valeurs ( limites ) moyennes d' exposition (VME/VLE). Valeurs biologiques tol rables (VBT). Valeurs admissibles pour les agents physiques Valeurs indicatives pour les contraintes corporelles 1). publi es par la Suva en vertu de l'article 50 al. 3 de l'Ordonnance du Conseil f d ral du 19 d cembre 1983 sur la pr vention des accidents et des maladies professionnelles. Cette publication se fait en accord avec la Commission des Valeurs limites de l'Association suisse de m decine, d'hygi ne et de s curit du travail (Suissepro). Table des mati res 1 Valeurs ( limites ) moyennes d' exposition (VME) 6. Remarques pr liminaires 6. D finition de la VME 6. VLE calcul e sur une courte dur e 6. Explications; conditions requises 7. Rappel de certaines responsabilit s ex cutives 8. Symboles R S OB B P et * 8. R (R sorption transcutan e) 8. S (Sensibilisateurs) 8. OB (Ototoxicit , interaction entre le bruit et les substances chimiques) 9.

3 B (Monitoring biologique) 9. P (Valeur provisoire) 10. * (Nouveaut s, changements) 10. Substances canc rog nes (notation C) 10. D finition des cat gories C 10. Substances canc rog nes avec et sans seuil de concentration 11. G n ralit s 11. Substances canc rog nes sans seuil de concentration 12. Substances canc rog nes avec seuil de concentration 13. Explications concernant des substances canc rog nes sp cifiques 14. Substances canc rog nes sans VME 14. Formation de nitrosamines canc rog nes partir d'amines 14. Hydrocarbures aromatiques polycycliques 14. Amiante 15. Fibres synth tiques et poussi res fibreuses 16. Substances mutag nes (notation M) 17. Substances reprotoxiques (notation R) 18. Lien entre l'effet toxique sur le f tus et la VME (notations SS) 20. Toxicit critique 21. Poussi res et nanoparticules 24. Substances en suspensions dans l'air 24. Poussi res et gaz inertes 26. Nanoparticules et particules ultrafines 27.

4 Substances responsables de sensibilisation (poussi res de farine) 29. Risques biologiques, poussi res et a rosols comportant un risque biologique 29. Sujets sp ciaux 30. Appr ciation du risque pour la sant des substances sans VME 30. M langes de substances 31. Substances neurotoxiques 33. Peroxydes organiques 33. Isocyanates 33. Liquides de refroidissement et de lubrification, huiles min rales 35. Compos s m talliques solubles 36. Surveillance par analyse 36. Adresses 36. Unit s 37. Liste des Valeurs limites d' exposition (VME/VLE) 38. 2 Valeurs biologiques tol rables (VBT) 119. Remarques pr liminaires 119. Pr vention en m decine du travail et monitoring biologique 119. Valeur biologique tol rable: d finition 119. Interpr tation 120. Structure de la liste des VBT 121. VBT pour les substances canc rog nes des cat gories C1A et C1B 122. Contr le de qualit des analyses 122. Liste des Valeurs biologiques tol rables (VBT) 123.

5 3 Valeurs admissibles pour les agents physiques aux postes de travail 130. Radiations ionisantes 131. Radiations non ionisantes 131. Lasers 131. Ultra-violets 131. Rayonnement dans le spectre visible et infrarouge (rayonnement incoh rent) 133. Champs lectromagn tiques 134. Bruit et vibrations 137. Bruit continu 137. Bruit impulsif 137. Ultrasons 137. Infrasons 137. Vibrations main-bras 138. Vibrations corps entier 138. Milieu hyperbare 138. Gaz et vapeurs 138. Poussi res et a rosols 139. Chaleur (rayonnement infrarouge) 140. 4 Valeurs indicatives pour les contraintes corporelles 141. Remarques pr alables 141. Valeur indicative de poids (manutention de charges) 142. Abr viations dans la liste des VME 143. Abr viations dans la liste des VBT 144. 1 Valeurs ( limites ) moyennes d' exposition (VME). Remarques pr limi- VLE calcul e sur une courte dur e naires La VME ci-dessus d finie est une moyenne, calcul e pour une exposition de 8 heures par jour.

6 Dans la vie de tous les jours, les concentrations en polluant dans l'air des locaux de travail varient VME = valeur ( limite ) moyenne d'exposi- souvent de fa on consid rable au cours tion, qui correspond la MAK-Wert de du temps. Pour nombre de polluants, les l' dition allemande; d passements de la concentration VLE = valeur limite d' exposition calcul e moyenne doivent tre limit s si l'on veut sur une courte dur e, qui est identique viter des atteintes la sant . En se fon- la Kurzzeitgrenzwert de l' dition alle- dant sur les connaissances toxicolo- mande. La valeur limite d' exposition calcul e sur une courte dur e (VLE) est la valeur qui ne D finition de la VME doit pas tre d pass e m me pendant une courte dur e. Cela signifie en pra- tique que la valeur moyenne mesur e sur 15 minutes ne doit pas d passer la VLE. Dans la pr sente monographie, la VME in- dique la concentration moyenne dans l'air Pour les substances irritantes ou causant des postes de travail en un polluant donn une sensibilisation des voies respira- qui, en l' tat actuel des connaissances, toires, la VLE refl te en r gle g n rale ne met pas en danger la sant de la tr s l' exposition moyenne au cours de toute la grande majorit des travailleurs sains qui p riode de travail (en d'autres termes, la y sont expos s, et ceci pour une dur e de VME).

7 Pour les substances ayant un effet 42 heures hebdomadaires, raison de par r sorption cutan e ou syst mique, la 8 heures par jour, pendant de longues p - VLE peut tre plus lev e parce que la riodes. Le polluant en question peut tre VME a souvent pour but d'emp cher non sous forme de gaz, de vapeur ou de pous- pas les ph nom nes aigus mais la toxicit . si re. cumul e. 6. Lorsque la VLE est plus lev e que la Le fait qu'une concentration soit inf rieure VME, quatre d passements de 15 minutes la VME n'assure pas que toutes les per- de la VME par p riode de travail , jusqu'au sonnes qui y sont expos es la supportent niveau de la VLE sont autoris s au maxi- sans dommage; la sant d'individus parti . mum. Le d lai entre les quatre pics d'ex- culi re ment sensibles, ou maladifs, peut position autoris s par p riode de travail n anmoins tre atteinte; l'inverse, les doit tre d'au minimum une heure. La VME personnes expos es pendant un court doit toujours tre respect e.

8 Laps de temps des concentrations su- p rieurs la VME ne tomberont pas for- c ment malades. Pour fixer les VME, on a giques et d'hygi ne du travail actuelles, tenu compte dans la mesure du possible des limites d'intensit , de temps et de des variations de la sensibilit indivi- fr quence ont t fix es pour ces d - duelle en fonction, notamment, de l' ge, passements. du sexe, de la constitution, de l' tat de nutrition, du climat, du stress p hysique ou Dans les listes de Valeurs qui suivent, ces psychique que comporte le travail effec- limites sont indiqu es, l o elles exis tent, tu . dans la colonne VLE. A la cat gorie des individus particuli re- Pour les substances fortement irritantes, ment sensibles appartiennent par e xemple des pics de concentration de courte du- ceux dont la peau ou les voies respiratoires r e risquent de d passer le seuil de noci- sont sensibilis es certaines substances vit . industrielles. Celles-ci peuvent d clencher chez eux, de tr s faibles concentrations d j , des r actions allergiques (d'hyper- Explications; conditions sensibilit ).

9 Dans ces cas, Ie respect de la requises VME n'offre qu'une s curit limit e. Les VME permettent d'appr cier les dan- gers pour la sant encourus un poste Les VME et les Valeurs limites pour les de travail o l'on a dos telle ou telle agents physiques (voir chapitre 3.) per- concentration de substance dans l'air. En mettent la Suva d' valuer les risques fixant une VME, on ne tient pas compte d'atteinte la sant un poste de travail seulement de la toxicit de la substance, donn (maladie professionnelle), et, si mais d'autres facteurs galement, par ex. n cessaire, de s'orienter sur les mesures action caustique, effets allergisants ou techniques et m dicales propres pr . notablement d sagr ables, pouvoir de venir l'apparition de maladies profession- p n tration travers la peau. nelles. Certaines substances peuvent pr senter Les VME ne repr sentent pas une limite des concentrations inf rieures sa va- nette entre concentrations inoffensives et leur limite des dangers d'une autre nature, concentrations dangereuses: d'explosivit par exemple.

10 De tels ph no- m nes dangereux ne font pas l'objet de cette publication. 7. Les VME sont fix es en se fondant Symboles R S OB B. sur des donn es pid miologiques: fr quence de troubles de sant carac . P et *. t ristiques en fonction des concentra- tions en toxiques dans l'air;. sur des observations exp rimentales;. sur des d ductions par analogie et d'autres consid rations exp rimentales. R (R sorption transcutan e). Il faut que la substance tudi e soit suffi- Certaines substances p n trent dans samment bien connue pour ce qui est de l'organisme non seulement par les voies sa toxicologie et du point de vue de la respira toires, mais galement au travers m decine du travail . On accordera plus de la peau. Il en r sulte un accroisse- d'importance aux observations faites ment notable de la charge toxique in- chez l' tre humain qu'aux consid rations terne de l'individu expos . Pour certains d coulant d'exp riences ou d'analogies.


Related search queries