Example: stock market

VENTILATION EN RELAXATION DE PRESSION ( …

VENTILATION EN RELAXATION DE PRESSION ( IPPB) ET DESENCOMBREMENT BRONCHIQUE CHEZ L ADULTE ----------------------------------- RAPPORT D EXPERTISE BASE SUR LA BIBLIOGRAPHIE ET L EXPERIENCE PROFESSIONNELLE ----------------------------------- DELPLANQUE Dominique.: Kin sith rapeute, certifi en kin sith rapie respiratoire, 117 rue Lamartine, 78500 SARTROUVILLE. Formateur en formation continue professionnelle T l.: 01 39 15 68 18 Fax: 01 39 15 61 89 Email: ----------------------------------- Avertissement: Ce rapport ne concerne l utilisation de la VENTILATION en RELAXATION de PRESSION ( IPPB) que dans le cadre du d sencombrement bronchique en kin sith rapie respiratoire chez l adulte. L utilisation de l IPPB dans le but d am liorer la VENTILATION alv olaire et les changes gazeux ainsi que pour administrer un a rosol th rapeutique sont exclus de ce rapport.

ventilation en relaxation de pression ( ippb) et desencombrement bronchique chez l’adulte ----- rapport d’expertise base sur la bibliographie

Tags:

  Responsi, De pression

Information

Domain:

Source:

Link to this page:

Please notify us if you found a problem with this document:

Other abuse

Transcription of VENTILATION EN RELAXATION DE PRESSION ( …

1 VENTILATION EN RELAXATION DE PRESSION ( IPPB) ET DESENCOMBREMENT BRONCHIQUE CHEZ L ADULTE ----------------------------------- RAPPORT D EXPERTISE BASE SUR LA BIBLIOGRAPHIE ET L EXPERIENCE PROFESSIONNELLE ----------------------------------- DELPLANQUE Dominique.: Kin sith rapeute, certifi en kin sith rapie respiratoire, 117 rue Lamartine, 78500 SARTROUVILLE. Formateur en formation continue professionnelle T l.: 01 39 15 68 18 Fax: 01 39 15 61 89 Email: ----------------------------------- Avertissement: Ce rapport ne concerne l utilisation de la VENTILATION en RELAXATION de PRESSION ( IPPB) que dans le cadre du d sencombrement bronchique en kin sith rapie respiratoire chez l adulte. L utilisation de l IPPB dans le but d am liorer la VENTILATION alv olaire et les changes gazeux ainsi que pour administrer un a rosol th rapeutique sont exclus de ce rapport.

2 Bases de donn es consult es: Medline, REDATEL, E2med Biblioth ques sollicit es: Cliniques Universitaires Saint Luc (Bruxelles) H pital Antoine B cl re ( Clamart) Biblioth que Inter Universitaire de M decine ( Paris) Biblioth que Universitaire de Lille ( Lille) H pital du Kremlin Bic tre ( Le Kremlin Bic tre) PLAN: - DEFINITION du mode ventilatoire - DESCRIPTION du cycle ventilatoire . D clenchement . Insufflation . Cyclage de l insufflation . Expiration - PRESSION MOTRICE des g n rateurs - MODES DE RACCORDEMENT du patient la machine . Circuit respiratoire de l appareil.

3 Masque . Embout buccal . Sur sondes d intubation ou canule de trach otomie - EXEMPLES DE MATERIELS DISPONIBLES - CONSIDERATIONS THEORIQUES SUR L ADAPTATION DES DIFFERENTS PARAMETRES EN FONCTION DES CONTRAINTES MECANIQUES - LIMITES D UTILISATION - RISQUES - CONTRE-INDICATIONS - EVALUATION DE LA RELAXATION DE PRESSION COMME AIDE AU DESENCOMBREMENT BRONCHIQUE DANS LA LITTERATURE . Les tudes . Les revues de synth se . Guides de pratique clinique - Guidelines - CONCLUSION SELON LA LITTERATURE - EXPERIENCE PROFESSIONNELLE - CONCLUSION DU RAPPORT ANNEXE 1: Grilles d valuation des tudes publi es sur l IPPB ANNEXE 2: Traduction de: AARC Clinical Practice Guideline: IPPB R f rence bibliographique : DELPLANQUE D. : VENTILATION en RELAXATION de PRESSION (IPPB) et d sencombrement bronchique chez l adulte.

4 Rapport d expertise bas sur la bibliographie et l exp rience professionnelle. Journ es Internationales en Kin sith rapie Instrumentale (JIKRI), Lyon, novembre 2000, in JIKR, Lyon 2000 - communications d experts internationaux, Recommandations pratiques, pp 81-109 Disponible aussi sur : JIKRI - Novembre 2000 / Rapport IPPB et encombrement bronchique / D. DELPLANQUE 2 DEFINITION du mode ventilatoire L utilisation d un g n rateur de d bit r glage de PRESSION assure un mode de VENTILATION m canique permettant l insufflation d un volume gazeux dans les poumons jusqu une PRESSION maximale pr d termin e. Ce mode ventilatoire, fr quemment d nomm par son appellation anglo-saxonne: intermittent positive pressure breathing ( IPPB), a comme terminologie fran aise: respiration en PRESSION positive intermittente ou VENTILATION en RELAXATION de PRESSION .

5 Ce mode ventilatoire qui proc de par une augmentation de la PRESSION inspiratoire ( PRESSION positive) dans les voies a riennes, favorise l expansion thoraco-pulmonaire, non par augmentation active de la PRESSION transpulmonaire ( physiologique) mais de fa on passive en augmentant davantage la PRESSION alv olaire que la PRESSION pleurale ( non physiologique) ( 1, 2). L importance de ces variations de PRESSION d pendent aussi de l attitude du patient: insufflation passive ou participation inspiratoire active lors de l insufflation. L expiration, passive, ram ne l ensemble thorax-poumon sa position de repos: la capacit r siduelle fonctionnelle (CRF). La PRESSION de fin d expiration dans les voies a riennes est th oriquement nulle.

6 Le type de cyclage en fin d insufflation, bas e uniquement sur l atteinte de la PRESSION maximale pr r gl e, diff rencie bien ce mode ventilatoire de l aide inspiratoire, mode utilisant aussi un g n rateur de d bit r glage de PRESSION . En effet, en aide inspiratoire, il y a possibilit d obtenir un plateau de PRESSION et le cyclage est bas soit sur une chute de d bit inspiratoire, soit sur un temps inspiratoire ou encore sur une augmentation de PRESSION en d but d expiration. Ces modalit s sont inexistantes en VENTILATION en RELAXATION de PRESSION . R f rences bibliographiques: 1 - DELPLANQUE D., ANTONELLO M.: Kin sith rapie et r animation respiratoire: de la r animation au retour domicile, Masson, Paris, 1994, pp: 102:103 2 - VANDEVENNE A.

7 : R ducation respiratoire: bases cliniques, physiopathologie et r sultats, Masson, Paris, 1999, pp: 243:244 DESCRIPTION du cycle ventilatoire - D clenchement: L effort inspiratoire du patient cr e une d PRESSION qui, transmise au g n rateur, entra ne l ouverture d une valve inspiratoire. L intensit de la d PRESSION ( effort inspiratoire) n cessaire l insufflation est r glable en intensit et elle est visualisable sur le cadran du manom tre de l appareil, l aiguille se d pla ant vers les pressions n gatives. Certains appareils permettent un d clenchement automatique du g n rateur par r glage du temps expiratoire. - Insufflation: La valve, ainsi ouverte, insuffle dans le circuit inspiratoire de l appareil un flux gazeux avec un d bit de pointe pr r gl , th oriquement constant.

8 Ce d bit, r glable sur le g n rateur, correspond des valeurs de 7 60 l/mn. Sur le cadran du manom tre, l aiguille se d place vers la zone positive. Certains appareils proposent un d bit additionnel ( acc l rateur de d bit des Bird Mark 10 et 14), accessible par une commande ind pendante, et qui vient s ajouter au d bit d livr par le g n rateur. Pour d autres appareils ( Bennett PR2), il s agit d un d bit terminal, dont le r glage est aussi ind pendant. Cette modalit a t propos e afin d am liorer l adaptation du patient la machine et pallier une chute fr quente du d bit d livr par le g n rateur, notamment lors d une participation inspiratoire active du patient lors de l insufflation. JIKRI - Novembre 2000 / Rapport IPPB et encombrement bronchique / D.

9 DELPLANQUE 3- Cyclage de l insufflation: Lorsque la PRESSION positive atteint une valeur pr s lectionn e sur le g n rateur, l insufflation cesse et la valve expiratoire s ouvre. - Expiration: L expiration peut tre passive ( libre) et ram ne l ensemble thorax-poumon sa position d quilibre, la Capacit R siduelle Fonctionnelle ( CRF). Un dispositif simple, tel un bouchon perc d orifices de taille variable, peut tre dispos sur le circuit expiratoire. Cela entra ne donc un freinage de l expiration qui devient alors active compte tenu de la r sistance impos e. L importance de la r sistance choisie d termine une chute plus ou moins rapide de la PRESSION d insufflation et du d bit expiratoire du patient. Ce freinage expiratoire ram ne n anmoins l ensemble thorax-poumon la CRF, contrairement l utilisation d une PRESSION expiratoire positive ( PEP) o l expiration est libre jusqu une PRESSION positive pr d termin e.

10 Une commande suppl mentaire permet sur plusieurs appareils de cr er une PRESSION n gative ( d PRESSION ) pendant l expiration. Celle-ci a t propos afin d augmenter le volume expir et faciliter le drainage bronchique. De m me, il est propos , pendant l expiration, l insufflation d une bande abdominale qui consiste alors en une aide externe l expiration. PRESSION MOTRICE des g n rateurs Le g n rateur insuffle un m lange gazeux dans l ensemble thoraco-pulmonaire du patient. C est donc une source de gaz dont l nergie motrice provient: - soit d une source d air ou d oxyg ne comprim ( 3,5 bars); - soit d un moteur lectrique et d un compresseur. La progression du m lange gazeux, l insufflation, se fait gr ce la diff rence de PRESSION entre la source de gaz ( r sultant de la compression initiale) ( PS) et la PRESSION alv olaire ( PA).


Related search queries