Example: barber

Document d’accompagnement pour l’évaluation …

- Minist re de l ducation nationale, de l Enseignement sup rieur et de la Recherche - Octobre 20161 Retrouvez duscol surCOMP TENCES DU SOCLE Informer et accompagner les professionnels de l ducationCYCLES234 Document d accompagnement pour l valuation des acquis du socle commun de connaissances, de comp tences et de culture. l ments pour l appr ciation du niveau de ma trise satisfaisant en fin de cycle 3 SOMMAIRED omaine 1 cycle 3 : Les langages pour penser et Comprendre, s exprimer en utilisant la langue fran aise l oral et l Comprendre, s exprimer en utilisant une langue trang re et, le cas ch ant, une langue r Comprendre, s exprimer en utilisant les langages math matiques, scientifiques et Comprendre, s exprimer en utilisant les langages des arts et du corps ..9 Domaine 2 cycle 3 : Les m thodes et outils pour 3 cycle 3 : La formation de la personne et du 4 cycle 3 : Les syst mes naturels et les syst mes 5 cycle 3 : Les repr sentations du monde et l activit - Minist re de l ducation nationale, de l Enseignement sup rieur et de la Recherche - Octobre 20162 CYCLE I COMP TENCES DU SOCLE3 Domaine 1 cycle 3 : Les langages pour penser et communiquerComprendre, s exprimer en utilisant la langue fran aise l oral et l crit (composante 1 du domaine 1)DISCIPLINE(S) ENSEIGN E(S) CONTRIBUANT L VA-LUATION DES ACQU

eduscol.education.fr/ressources-2016 Ministèr ’Éduc obr 2 2 CYCLE I COMPÉTENCES DU SOCLE3 Domaine 1 – cycle 3 : Les langages pour penser et communiquer

Tags:

  Pour

Information

Domain:

Source:

Link to this page:

Please notify us if you found a problem with this document:

Other abuse

Transcription of Document d’accompagnement pour l’évaluation …

1 - Minist re de l ducation nationale, de l Enseignement sup rieur et de la Recherche - Octobre 20161 Retrouvez duscol surCOMP TENCES DU SOCLE Informer et accompagner les professionnels de l ducationCYCLES234 Document d accompagnement pour l valuation des acquis du socle commun de connaissances, de comp tences et de culture. l ments pour l appr ciation du niveau de ma trise satisfaisant en fin de cycle 3 SOMMAIRED omaine 1 cycle 3 : Les langages pour penser et Comprendre, s exprimer en utilisant la langue fran aise l oral et l Comprendre, s exprimer en utilisant une langue trang re et, le cas ch ant, une langue r Comprendre, s exprimer en utilisant les langages math matiques, scientifiques et Comprendre, s exprimer en utilisant les langages des arts et du corps ..9 Domaine 2 cycle 3 : Les m thodes et outils pour 3 cycle 3 : La formation de la personne et du 4 cycle 3 : Les syst mes naturels et les syst mes 5 cycle 3 : Les repr sentations du monde et l activit - Minist re de l ducation nationale, de l Enseignement sup rieur et de la Recherche - Octobre 20162 CYCLE I COMP TENCES DU SOCLE3 Domaine 1 cycle 3 : Les langages pour penser et communiquerComprendre, s exprimer en utilisant la langue fran aise l oral et l crit (composante 1 du domaine 1)DISCIPLINE(S) ENSEIGN E(S) CONTRIBUANT L VA-LUATION DES ACQUIS L MENTS SIGNIFIANTSEN FIN DE CYCLE 3, L L VE QUI A UNE MA TRISE SATISFAI-SANTE (NIVEAU 3) PARVIENT NOTAMMENT.

2 CONTEXTES ET / OU SITUATIONS POSSIBLES D VALUATION Le fran ais est la principale discipline de r f rence pour l valuation des comp tences de ce sous-domaine, m me si toutes les disciplines contri-buent leur plastiques ducation musicale ducation physique et sportiveFran aisHistoire-g ographie- enseignement moral et civiqueMath matiquesPhysique-chimieSciences de la vie et de la TerreTechnologieS exprimer l oralSans que soient exig es de l l ve une correction absolue dans l expression et une ma trise des diff rentes formes de prise de parole, on attend de lui : qu il soit capable de pr senter de fa on ordonn e des informations et des explications, d exprimer un point de vue personnel en le justifiant ; qu il sache raconter une histoire ; qu il r alise une courte pr sentation orale apr s avoir labor un support (papier, num rique, etc.) pour cette pr sentation ; qu il participe un d bat en prenant en compte la parole d autrui ; qu il r utilise des mots, des formules, des expressions rencontr es dans des textes lus, des nonc s crits et oraux ; qu il puisse dire de m moire un texte haute voix.

3 Ces comp tences peuvent tre valu es travers tout ce qui, en classe ou dans les travaux d l ves, rel ve : de la lecture voix haute et de la restitution de m moire d un texte litt -raire ; de la pratique du jeu de r le ou du jeu th tral ; de la restitution d un r cit partir d une histoire racont e, entendue ou lue ; de la formulation de r ponses des questions ( ventuellement pr par es et enregistr es), r capitulation de points de vue exprim s, laboration de conclusions, par exemple sur un texte lu ; des expos s (individuels ou plusieurs), de la pr sentation de livres ou d uvres (plastiques, musicales, cin matographiques, etc.), des comptes rendus (d une recherche, d activit s, de sorties, de spectacles, d expositions, de travaux men s lors d une activit bibliographique ou exp rimentale en sciences et technologie, etc.) avec l appui d un crit (notes, diaporama, carte heuristique, sch mas, plans, mots cl s, etc.)

4 , en fran ais ou dans les autres domaines disciplinaires, avec une prise en compte de leurs sp cificit s (vo-cabulaire sp cialis , structuration des propos, argumentation, etc.) ; de la participation constructive des changes oraux, des d bats en particulier pour comprendre et interpr ter des textes litt raires ou l explicitation de d marches ou de r alisations, dans toutes les disciplines, et notamment en enseignement moral et civique ; de la description orale d un ph nom ne, du fonctionnement d un objet, d une exp rience, utilisant le vocabulaire d di .Comprendre des non-c s orauxSans que soit exig e de l l ve une interpr tation compl te de la richesse de la communication orale, on attend de lui : qu il sache couter en maintenant son attention un propos continu de cinq dix minutes, une lecture haute voix, une mission documentaire associant son et image d une vingtaine de minutes ; qu il puisse manifester sa compr hension d un message oral, d un pro-pos, d un texte lu, d un discours, d une mission, comp tences peuvent tre valu es travers tout ce qui, en classe ou dans les travaux d l ves, rel ve : de la reformulation d un propos entendu et des r ponses des questions (ce qui a t formul dans la classe, ce qui a fait l objet du cours, ce qui a t propos par un ou une camarade, etc.)

5 ; de la restitution des principaux l ments d un r cit entendu, d une mission documentaire, d une uvre ; de la manifestation de la compr hension d un propos, d un texte lu, d un dis-cours, d une mission au moyen de repr sentations diverses (dessin, carte heuristique, jeu th tral, mime, etc.). - Minist re de l ducation nationale, de l Enseignement sup rieur et de la Recherche - Octobre 20163 CYCLE I COMP TENCES DU SOCLE3 DISCIPLINE(S) ENSEIGN E(S) CONTRIBUANT L VA-LUATION DES ACQUIS L MENTS SIGNIFIANTSEN FIN DE CYCLE 3, L L VE QUI A UNE MA TRISE SATISFAISANTE (NIVEAU 3) PARVIENT NOTAMMENT :CONTEXTES ET / OU SITUATIONS POSSIBLES D VALUATION Le fran ais est la principale discipline de r f rence pour l valuation des com-p tences de ce sous-domaine, m me si toutes les disciplines contribuent leur plastiques ducation musicale ducation physique et sportiveFran aisHistoire-g ographie- enseignement moral et civiqueMath matiquesPhysique-chimieSciences de la vie et de la TerreTechnologieLire etcomprendre l critOn attend d un l ve : qu il ma trise une lecture orale et silencieuse fluide.

6 Qu il soit capable de lire en int gralit et de mani re autonome un livre adapt son ge ; qu il recoure la lecture de mani re autonome pour chercher des infor-mations, r pondre un probl me, compl ter une connaissance, v rifier une hypoth se ou un exiger d un l ve qu il soit capable d une lecture experte qui lui per-mette d lucider seul les l ments qui font obstacle la compr hension et/ou qui demandent une interpr tation, on attend de lui : qu il mette en uvre une d marche de compr hension et d interpr -tation d un texte litt raire ou d un Document (simple ou composite) en prenant appui sur diff rents indices signifiants, en mettant ces indices en relation, en prenant conscience des l ments implicites et en raisonnant partir des informations donn es par le texte et de ses connaissances pour expliciter ce que le texte ou le Document ne dit pas ; qu il propose de mani re autonome sa compr hension d un texte inconnu d une vingtaine de lignes ou d un Document associant un nonc crit et un autre support (image ou sch ma) ; qu il formule une r action ( motion, r flexion, int r t, etc.)

7 Apr s avoir lu un texte ou un Document , en prenant appui sur ses connaissances et son exp rience comp tences peuvent tre valu es travers tout ce qui, en classe ou dans les travaux d l ves, rel ve : de la lecture haute voix ; de la pratique des carnets de lecture, des cercles de lecture, des pr sentations orales de livres lus ; de situations de reformulation et de paraphrase ; de r ponses des questions n cessitant la mise en relation d l ments du texte, d l ments de diff rents supports ou d l ments du texte et de connaissances ext -rieures au texte, et des questions n cessitant la mise en uvre d inf rences ; de l explicitation du lexique en prenant appui sur le contexte et l analyse morpholo-gique des mots ; de la verbalisation des d marches mises en uvre pour comprendre et interpr ter ; de la mise en voix/th tralisation d un texte apr s son tude collective avec justifica-tion des choix op r s ; de la mise en chant expressive d un texte apr s son tude collective (chanson) ; de l int gration d une recherche autonome dans une production crite ou orale ; de l exploitation de textes et documents caract re scientifique ou technologique (articles scientifiques accessibles autant que textes litt raires sur des th matiques concernant les sciences et la technologie, etc.)

8 CrireSans exiger d un l ve, en fin de cycle, une maitrise de l crit, on attend de lui : qu il crive la main de mani re fluide et efficace et soit galement capable d crire facilement avec le clavier d un ordinateur ; qu il recoure l criture de mani re autonome pour garder des traces de ses lectures, pour r fl chir et pour apprendre ; qu il soit capable de formuler, l crit, une r action, un point de vue, une analyse, en r ponse une question ; qu il soit capable de r viser son propre texte partir de consignes ou d outils de travail ; qu il sache crire de mani re autonome un texte d une deux pages la graphie lisible et en respectant les r gularit s orthographiques tudi es au cours du cycle ; que le texte produit soit r dig dans une langue suffisamment maitris e pour que son intelligibilit ne soit pas compromise ; que le lexique appris dans les diff rentes disciplines soit r investi bon escient ; qu il puisse participer un projet d criture comp tences peuvent tre valu es travers tout ce qui, en classe ou dans les travaux d l ves, rel ve de l expression et de la communication, sur des supports vari s (papier, num rique) : d crits interm diaires ou de travail dans tous les domaines disciplinaires ; d crits d invention relevant des diff rents genres litt raires lus et tudi s ; d crits propres aux diff rentes disciplines ; de formulation par crit de r actions, points de vue et math matiques, sciences et technologie, toute situation de production d crit (compte rendu d exp rience ou d observation, description d un ph nom ne, etc.)

9 Peut fournir une opportunit d valuation des capacit s crire en langue fran aise (utilisation bon escient des connecteurs logiques, r investissement de vocabulaire d di , etc.).En ce qui concerne la capacit am liorer et r viser un crit, les comp tences peuvent s valuer galement, travers tout ce qui, en classe ou dans les travaux d l ves, rel ve de : la pratique de la r vision orthographique partir de grilles typologiques, de mise en uvre du raisonnement et d entrainement la vigilance ; la r vision d un texte partir de relectures entre pairs, de travail collectif, de confrontation des mod les textuels ; l criture collaborative ; l criture longue qui permet de faire voluer le travail en apportant de nouveaux mod les et de nouvelles - Minist re de l ducation nationale, de l Enseignement sup rieur et de la Recherche - Octobre 20164 CYCLE I COMP TENCES DU SOCLE3 DISCIPLINE(S) ENSEIGN E(S) CONTRIBUANT L VA-LUATION DES ACQUIS L MENTS SIGNIFIANTSEN FIN DE CYCLE 3, L L VE QUI A UNE MA TRISE SATISFAI-SANTE (NIVEAU 3) PARVIENT NOTAMMENT.

10 CONTEXTES ET / OU SITUATIONS POSSIBLES D VALUATION Le fran ais est la principale discipline de r f rence pour l valuation des com-p tences de ce sous-domaine, m me si toutes les disciplines contribuent leur plastiques ducation musicale ducation physique et sportiveFran aisHistoire-g ographie- enseignement moral et civiqueMath matiquesPhysique-chimieSciences de la vie et de la TerreTechnologieExploiter les ressources de la langueR fl chir sur le syst me linguistiqueOn attend d un l ve : qu il sache transcrire un nonc oral sans erreur phonologique, en maitrisant la segmentation des unit s linguistiques et en utilisant une ponctuation adapt e ; qu il ait m moris l orthographe des mots les plus fr quents ainsi que ceux qu il a appris dans les diff rentes disciplines ; qu il soit capable, dans une situation de production crite, ou sous la dic-t e, de r aliser les accords dans le groupe nominal, d accorder le verbe et son sujet dans les cas simples d finis par les attendus du programme ainsi que l attribut avec le sujet ; qu il sache r viser un nonc produit par lui-m me ou un autre scripteur partir d indications orientant cette r vision ; qu il sache raisonner pour trouver le sens de mots inconnus en prenant appui sur la morphologie, les r seaux de mots qu il a appris construire, et le comp tences peuvent tre valu es travers tout ce qui, en classe ou dans les travaux d l ves, rel ve : de la lecture voix haute (v rification de la capacit tablir des correspondances graph mes/phon mes ; v rification de la capacit percevoir les groupes syntaxiques) et de la transcription d nonc s oraux (dict s ou produits par l l ve).


Related search queries